Cameroun : une usine de transformation de riz a été construite à Yagoua

0
728
Sac de riz
Le gouvernement camerounais a doté le pays d'une usine de transformation de riz pour atteindre l’autosuffisance alimentaire.

Dans le cadre du projet Fed agropastoral financé par l’Agence française de développement (AFD), le gouvernement a construit une usine de transformation de riz inaugurée à Yagoua. D’une valeur de plus de 50 millions de francs CFA, elle favorisera le développement de la filière rizicole.

L’usine  a été réceptionnée le 30 avril dernier puis inaugurée il y a quelques jours. Conformément à l’ initiative du Programme national du développement participatif (Pndp). Il s’agit d’une stratégie de réduction de pauvreté  mise sur pied  par le Gouvernement camerounais avec l’appui de ses partenaires financiers et techniques. La construction de cette nouvelle usine de transformation de riz a pour objectif de contribuer à l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire dans le pays.

Lire aussi: Le Nigéria se dote d’une rizerie intégrée à grande échelle pour étendre sa capacité de production de riz

L’usine a  une capacité de décorticage de 49 000 tonnes de riz paddy en trois variétés. Avec cette capacité de production, le riz peut être vendu moins cher sur place. « Cette machine va franchement nous aider parce que ici on produit des milliers de tonnes. Malheureusement les producteurs sont souvent obligés de vendre leur riz non décortiqué à vil prix au Nigeria faute de machine ». C’est en ces termes que s’est exprimé Cherif Moustapha, cultivateur de riz et directeur de la nouvelle unité de transformation.

Lire aussi : Cameroun : La Banque mondiale accorde 404 millions € pour trois projets de développement

Vers une couverture de la demande locale de riz

La construction de cette usine démontre la volonté du gouvernement de faire décoller la filière rizicole. Le pays ne parvient pas encore à satisfaire la demande locale en matière de riz estimée à 600 000 tonnes. Seulement 400 000 tonnes sont produites localement. Le gouvernement doit importer annuellement les 200 000 tonnes manquantes. Des importations évaluées à 207 974 milliards de francs CFA pour le compte de l’année 2021. Pour rappel, le gouvernement a lancé plusieurs autres projets dans l’optique de développer la filière rizicole. Le projet d’appui au développement des filières agricoles (Padfa II) cofinancé par le FIDA et le gouvernement à hauteur de 33 milliards de francs CFA en est un exemple.

Lire aussi : Le Cameroun suspend l’exportation de certains produits de grande consommation vers l’étranger

Lire aussi: Cameroun : 630,70 millions $ pour porter la production de riz à 750 000 tonnes d’ici 2030