Cameroun : la Banque mondiale débloque 930 millions $ pour des projets de développement

0
249
Illustration Banque mondiale
La Banque mondiale octroie 930 millions de dollars US pour le financement de trois projets de développement au Cameroun.

Au cours de sa visite de travail au Cameroun, le Vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Ousmane DIAGANA a signé des accords de prêt avec le pays. Il s’agit des accords de prêt d’un montant global de 930 millions de dollars US (environ 570 milliards de FCFA). Cette somme est dédiée au financement de trois projets de développement dans ce pays de l’Afrique de l’Est.

Réhabiliter le tronçon Mora-Kousseri

Le premier accord de 330 millions de dollars US, concerne le financement du Projet d’amélioration de la connectivité, la résilience et l’inclusion le long de la Nationale N°1 Mora-Dabanga-Kousseri (PACRI-MDK). Cette initiative est en adéquation avec les actions prévues dans le cadre du Plan Spécial de Reconstruction et de Développement de la Région de l’Extrême-Nord. Elle répond à l’appel lancé par le Chef de l’Etat aux partenaires techniques et financiers pour soutenir les plans de reconstruction en cours dans certaines régions fragiles du pays. Ce projet contribuera entre autres à la réhabilitation du tronçon Mora-Kousseri (205 km) et à la construction des écoles et centres de santé le long de cet axe routier.

Financement du Programme Axé sur les Résultats dans le secteur de l’électricité (Pfor R)

La deuxième convention d’une valeur de 300 millions de dollars US, porte sur le financement du Programme Axé sur les Résultats dans le secteur de l’électricité (Pfor R). Ce dernier vise à renforcer les capacités de production et les performances en matière de transport et de distribution de l’électricité. Dès lors, il assurera un équilibre financier de l’ensemble du secteur. Cette initiative soutient les efforts des pouvoirs publics qui ont fait de l’énergie, le moteur principal de la transformation structurelle de l’économie camerounaise.

Lire aussi : La Banque mondiale octroie 50 millions de dollars à l’Angola pour la transformation du secteur de l’éducation

Projet de Gouvernance Locale et Communauté Résiliente (PROLOG)

Le troisième accord de financement se concentre sur le Projet de Gouvernance Locale et Communauté Résiliente (PROLOG). Ce projet, destiné à environ 180 municipalités, bénéficie d’une enveloppe de 300 millions de dollars US. Il vise à améliorer l’inclusion socio-économique et la résilience des communautés fragiles. Pour atteindre cet objectif, le projet renforcera la gouvernance locale et l’engagement des populations bénéficiaires dans la prestation des services et la création des opportunités socio-économiques. En effet, le PROLOG souhaite accompagner le gouvernement dans ses efforts d’accélération et d’approfondissement de la décentralisation. Son objectif principal est de faire des CTD de véritables pôles de croissance et de développement économique et social inclusif.

Portefeuille de coopération Cameroun-Banque mondiale

Ces trois opérations viennent renforcer le portefeuille de coopération Cameroun-Banque mondiale totalisant ainsi une enveloppe de 2 030 milliards de FCFA. Ce portefeuille comprend 18 projets actifs dans les secteurs de l’énergie (plus de 23 % des engagements de la Banque), le transport, l’éducation, la santé, etc.

Le Vice-président de la Banque mondiale a exprimé sa satisfaction face aux projets suscités. Il a souligné que ces projets « permettront aux millions de Camerounais et Camerounaises d’améliorer durablement leurs conditions de vie, grâce à un meilleur accès à l’électricité, à une meilleure connectivité et un accès facilité aux services d’éducation, de santé, ainsi qu’à une gouvernance locale renforcée ». De plus, Ousmane DIAGANA a réaffirmé l’engagement de son institution à accompagner davantage le Cameroun dans sa progression vers l’émergence.

Lire aussi : La Banque mondiale octroie 1 milliard $ au gouvernement sud-africain pour la transition énergétique