Cameroun : 13 millions de dollars mobilisés pour renforcer la protection de trois aires protégées

0
418
Une aire protégée en Afrique
La fondation AWF mobilise près de 8 milliards de FCFA pour renforcer la protection de trois aires protégées au Cameroun.

La somme a été mobilisée par African Wildlife Foundation (AWF). C’est une organisation de protection de la faune et de la flore en Afrique. Dans le cadre de cette initiative, AWF a mobilisé 13 millions de dollars. Soit 7,8 milliards de francs CFA.

Les espaces dont la protection sera renforcée sont la réserve forestière du Dja, le parc national de Campo Ma’an et le Parc national du Faro. Ces espaces s’étendent respectivement sur des superficies de 526 000 ha, 264 064 ha et 330 000 ha. Une partie des fonds servira à l’opérationnalisation de l’unité anti braconnage. Cameroon Tribune indique qu’elle devrait se déployer dans les aéroports du pays. À cet effet, Norbert Sonne, directeur pays de AWF et le ministre camerounais des Forêts et de la Faune, Jules Doret Ndongo ont procédé à la signature de plusieurs accords hier. Il s’agit d’un protocole d’entente et de quatre conventions spécifiques aux zones d’interventions susmentionnées.

Lire aussi : Cameroun : Le gouvernement annonce la création d’une forêt domaniale de 23 244,95 ha à Zoétélé

Un soutien aux politiques nationales déjà mises en place

Le Ministre a souligné à l’occasion, que cette initiative d’AWF venait en appui aux actions déjà entreprises par le gouvernement dans ces sens.  Selon les données du Ministère, le Cameroun dispose de plus de 10,6 millions d’hectares d’aires protégées. Ces aires sont malheureusement en proie aux exploitations illicites et au braconnage. Leur protection nécessite d’importants moyens que le gouvernement seul ne pourrait mobiliser pour un pays « un pays qui a 45% de son territoire couvert de forêts, plus d’une vingtaine d’aires protégées, certaines spécialisées ».

Lire aussi : Cameroun : Un plan d’action pour restaurer environ 12 millions d’hectares de terres et forêts dégradées