Le Cameroun veut lancer la construction d’une ligne de chemin de fer en août prochain

0
744
Construction de chemins de fer
Le Cameroun prévoit de lancer en août prochain la construction d'une ligne de chemin de fer pour exporter son minerai de fer.

Le Cameroun compte lancer en août prochain la construction d’une ligne de chemin de fer. L’infrastructure reliera sa côte à un important gisement de minerai de fer situé à cheval sur sa frontière avec la République du Congo.

Le Cameroun prévoit de démarrer la construction d’une ligne de chemin de fer reliant sa côte à un important gisement de minerai de fer, situé à cheval sur sa frontière avec la République du Congo. Cette construction devrait débuter en août dans la ville de Ntam. Le projet devrait faciliter l’exportation de ce minerai de fer. L’annonce a été faite par le ministre intérimaire des mines du Cameroun, Fuh Calistus Gentry.

Lire aussi Cameroun : vers une table ronde pour la construction de 291 Km de chemin de fer

Une mine de fer encore non exploitée

La ligne de chemin de fer reliera le gisement de Nabeba à la ville portuaire de Kribi, dans le sud du Cameroun. Ce gisement de minerai de fer estimé à 775 millions de tonnes n’est pas encore exploité. La construction de cette ligne de chemin de fer permettra de faciliter l’exportation du minerai de fer, une ressource importante pour le Cameroun. Le projet permettra de créer des emplois dans le pays. « Ensemble, nous pouvons démontrer au monde la maturité de nos deux peuples pour assurer la pérennité de la famille minière Cameroun-Congo », a déclaré le ministre par intérim des mines.

Un projet controversé

En juin 2021, le Cameroun avait signé un accord avec deux entreprises chinoises pour la construction du chemin de fer. Cependant, ce projet fait l’objet d’une action en justice de la part de l’entreprise australienne Sundance Resources. Cette dernière poursuit le Cameroun et la République du Congo en justice, accusant les deux pays d’avoir violé des contrats en développant le projet Mbalam-Nabeba avec des investisseurs chinois.

Lire aussi : Cameroun : Le gouvernement envisage de créer une société de patrimoine ferroviaire

Des investisseurs chinois impliqués

En 2021, le Cameroun a signé un protocole d’accord pour la construction de la liaison ferroviaire de 500 km entre le gisement et la ville portuaire, indique Reuters. Ce projet devrait permettre de transporter 35 millions de tonnes de minerai de fer par an pendant une décennie. L’accord a été signé avec Aust-Sino Resources, une société minière australienne, et Bestway Finance, une société chinoise. Toutefois, en décembre 2020, la République du Congo a révoqué le permis de Congo Iron, filiale de Sundance, en faveur de Sangha Mining Development Sasu, une société soutenue par Bestway.

12 nouveaux projets miniers au Cameroun

Outre la ligne de chemin de fer, le ministre par intérim des mines a annoncé que 12 nouveaux projets miniers ont été identifiés au Cameroun. Sur ce total, cinq projets démarreront cette année.

Lire aussi : Le Congo-Brazzaville annonce la construction d’un réseau ferroviaire pour le secteur minier