Cameroun : le gouvernement investit 58 millions d’euros pour fournir de l’eau potable aux populations

0
502
Eau potable
Le gouvernement camerounais investira 58 millions d'euros pour raccorder les populations au réseau national d'eau potable.

Les citoyens dans les régions du Nord, du Centre, de l’Est, du Sud, de l’Adamaoua et de l’Ouest accéderont désormais à l’eau potable. La société publique Cameroun Water Utilities Corporation (Camwater) va procéder au raccordement de ces derniers au réseau national d’eau potable.

L’opération a un coût total de 38,5 milliards de francs CFA (58 millions d’euros) et se déroulera jusqu’en 2025. Ces travaux « de réhabilitation, de renforcement, d’extension et de construction d’installations d’eau potable » dans 11 villes. Ils entrent dans le cadre de la politique du gouvernement pour résoudre le problème des pénuries d’eau en zone urbaine et périurbaine. Le taux d’accès à l’eau potable devrait passer à 75 % pendant les deux prochaines années. Selon  l’Institut national de la statistique (INS), le Cameroun n’a pas encore atteint le sixième objectif de développement durable (ODD 6) des Nations unies.

Lire aussi : Camwater dotera 20 villes de stations d’eau potable cette année au Cameroun

L’accès à l’eau potable, une priorité pour le gouvernement

L’ODD 6 préconise l’accès universel à l’eau et à l’assainissement d’ici à 2030. Le pays a une capacité installée de production d’eau estimée à 731 080 m3 par jour et une capacité totale de stockage d’environ 253 374 m3. L’Etat mène cependant plusieurs actions pour atteindre cet objectif. Le projet de construction de vingt centres de production d’eau potable pour un coût total de 51 millions d’euros (soit 34 milliards de francs CFA) en est un exemple. Pour rappel, certaines des installations pour le raccordement avaient été construites depuis 2022 par l’entreprise indienne WPIL. Elles ont une capacité totale de  300 000 m3.

Lire aussi : 190 millions d’enfants dans 10 pays africains sont menacés par des crises liées à l’eau (UNICEF)

Lire aussi: Cameroun : 13,23 millions $ pour la construction d’une station de traitement des boues de vidange à Douala