Cameroun : les visas électroniques disponibles dès le 30 avril

0
698
Visa électronique
Le ministre des Relations extérieures annonce l’entrée en vigueur des demandes de visas en ligne pour le Cameroun à partir du 30 avril prochain.

Lejeune Mbella  Mbella, ministre des Relations extérieures (Minrex), a annoncé la digitalisation des visas à destination du Cameroun. La décision qui entrera en vigueur dès le mois prochain vise à  sécuriser les prestations consulaires.

Selon le communiqué signé par Lejeune Mbella  Mbella, toutes les demandes de visas à destination du Cameroun se feront exclusivement en ligne.  À partir de la plateforme e-Visa. Auparavant, les visas camerounais étaient délivrés dans les ambassades. Le Minrex a indiqué que le gouvernement entamait ainsi, la transition numérique de l’appareil diplomatique du Cameroun.

Lire aussi : Cameroun : le gouvernement maintient l’interdiction d’importation du fer à béton

En effet, un projet de loi portant digitalisation de la délivrance de visa avait été déposé au parlement le 2 juillet dernier. Toutefois, cette décision ministérielle rentre dans le cadre du projet de sécurisation des prestations consulaires.

Lire aussi : Cameroun : Le gouvernement investira 54,93 millions $ dans la réhabilitation du corridor routier Mora-Dabanga-Kousséri

Les objectifs du projet de sécurisation des prestations consulaires

Ce projet vise trois objectifs spécifiques. Tout d’abord, le renforcement du dispositif de sécurité. Ensuite, la facilité et la rapidité de délivrance des visas. Enfin, la sécurisation des entrées financières. D’autres innovations sont annoncées au Minrex.  La délivrance des cartes consulaires, des laissez-passer et bien d’autres documents solennels infalsifiables sera également digitalisée. Pour information, le projet e-Visa Cameroun est géré par la société ivoirienne Impact Palmarès R&D SAS sous contrat avec le Cameroun pour une période de dix ans. Gérée par par le Béninois Giresse Justin Tella, la société effectue un travail similaire avec le gouvernement ivoirien.

Lire aussi : L’UE et la BEI financent la réhabilitation du corridor routier Tchad-Cameroun pour près de 175 millions d’euros