Nigeria : une explosion dans une raffinerie illégale fait plus de 100 morts

0
639
Explosion-raffinerie
L’explosion d’une raffinerie a causé plus de 110 morts ce week-end à la frontière des États nigérians de Rivers et d’Imo.

Une nouvelle explosion dans une raffinerie illégale a causé la mort d’au moins 110 personnes au sud du Nigeria. Elle fait suite à un événement similaire ayant coûté la vie à plus de 25 personnes, en octobre dernier.

Au Nigeria, plus de 100 pertes en vies humaines ont été enregistrées ce week-end à la frontière des États de Rivers et d’Imo. Ce tragique bilan fait suite à une explosion dans un dépôt illégal de raffinage de pétrole.

« Le nouveau bilan est désormais de 110 morts, contre 80 dans le précédent, car plusieurs personnes gravement brûlées ont succombé à leurs blessures », a déclaré à l’AFP, Ifeanyi Nnaji, un responsable local de l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA). « Nous avons appris que de nombreux corps se trouvaient dans la brousse et les forêts avoisinantes », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Nigeria : une explosion dans une raffinerie illégale a fait plus de 25 morts dans l’État de Rivers

Une catastrophe nationale

Suite à l’annonce de l’explosion, le président nigérian Muhammadu Buhari a déclaré qu’il intensifierait la répression contre les raffineries illégales, dans un communiqué. Le phénomène sera désormais traité comme une « catastrophe nationale », a t-il indiqué.

Le chômage et la pauvreté dans le delta du Niger ont rendu le raffinage illégal attrayant, mais avec des conséquences parfois mortelles. L’activité consiste à extraire du pétrole d’un réseau de pipelines appartenant à de grandes compagnies pétrolières. Il est ensuite raffiné de façon artisanale pour en extraire le carburant. Ce carburant est revendu à moindre coût sur le marché informel.

Il s’agit du deuxième accident de ce type en moins de six mois. L’explosion d’une autre raffinerie illégale avait causé au moins 25 morts, dont des enfants, en octobre 2021.

Au moins 25 personnes, dont des enfants, ont été tuées dans une explosion et un incendie dans une autre raffinerie illégale de l’État de Rivers en octobre. Depuis, les autorités locales ont lancé une campagne de répression contre le raffinage illégal, mais avec peu de succès apparent.

Lire aussi : Nigeria : Dangote entend former 900 ingénieurs pour sa raffinerie de pétrole