CDC Afrique et la France s’engagent à renforcer la santé publique sur le continent

0
167

Le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et le gouvernement français ont scellé un partenariat majeur en matière de santé publique. La signature du protocole d’accord témoigne de l’engagement continu des deux parties et de leur volonté commune de renforcer les systèmes de santé pour le bien-être de tous les citoyens du continent.

Lundi dernier, lors d’une cérémonie solennelle à Addis-Abeba, Jean Kaseya, Directeur général du CDC Afrique, et Rémi Maréchaux, Ambassadeur de France en Éthiopie, ont signé un Mémorandum d’entente (MoU). L’accord vise à intensifier leur coopération en matière de santé publique en Afrique. Il s’agit d’un partenariat stratégique reflétant l’engagement continu de la France envers le continent africain et son désir de travailler en étroite collaboration avec CDC Afrique pour le renforcement de la santé publique.

Lire aussi : CDC Afrique prévoit de fabriquer 60 % des besoins en vaccins du continent d’ici 2040

Établir des systèmes de santé publique plus robustes

Le protocole d’accord, qui a été salué par les deux parties, vise à consolider les efforts de CDC Afrique en ce qui concerne l’établissement des systèmes de santé publique plus robustes. Il vise aussi à améliorer la sécurité sanitaire sur tout le continent. Parmi les domaines clés de collaboration, on trouve le renforcement des capacités de CDC Afrique, le soutien au développement d’instituts nationaux de santé publique, l’amélioration de la surveillance des maladies et des capacités d’intervention d’urgence. Aussi, il y a la promotion de la fabrication locale de vaccins, de diagnostics et de thérapies.

Selon Jean Kaseya, lors de la cérémonie de signature, la convention a renforcé la vision commune des deux parties en faveur d’une réponse mondiale coordonnée aux défis mondiaux de santé publique. Il vise à améliorer le développement des personnels de santé et à renforcer les systèmes de santé publique dans l’intérêt de tous les citoyens africains.

Lire aussi : Parsyl s’associe au CDC Afrique pour fournir 10 000 dispositifs de surveillance des vaccins

Un engagement de longue date

Ce partenariat découle du soutien de longue date de la France à la santé publique en Afrique. Le pays a joué un rôle de premier plan dans la lutte contre la Covid-19, en fournissant des millions de doses de vaccins et en finançant des initiatives cruciales. L’Agence française de développement a également apporté un soutien financier substantiel à la lutte contre la pandémie, notamment en accordant une ligne de crédit de 50 millions d’euros à Afreximbank. Grâce à ce fonds, plusieurs pays africains ont pu acheter de vaccins anti-Covid.

La France ne se limite pas à la lutte contre la Covid-19. Elle fournit également une expertise technique au CDC Afrique dans les domaines de l’infection, de la prévention et du contrôle, ainsi que de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène. Par ailleurs, le pays soutient des projets régionaux de santé en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. Il s’agit des initiatives qui renforcent les objectifs du CDC Afrique en matière de diagnostic, de surveillance et de réglementation.

Lire aussi : L’OMS appelle à placer la santé pour tous au centre des priorités mondiales