La Chine fournira un milliard de doses de vaccin anti-Covid à l’Afrique (Xi Jinping)

0
638
le president chinois Xi Jinping
Le président Xi Jinping, promet un milliard de doses de vaccins anti-covid aux pays africains, alors que la dette de ces derniers envers Pékin fait débat.

La Chine entend soutenir le continent africain dans la lutte contre la pandémie du Covid-19. L’annonce intervient alors que Pékin actuellement au cœur d’une polémique sur les accords de dette avec les pays africains.

Le président chinois Xi Jinping s’engage à fournir un milliard de doses de vaccin anti-Covid à l’Afrique. L’objectif, selon le chef d’État chinois, est de combler le manque de vaccins sur le continent. Xi Jinping a fait cette annonce hier, en marge du Forum sur la coopération sino-africaine (Focac).

La Chine fournira à l’Afrique 600 millions de doses de vaccins sous forme de dons. Les 400 millions de doses restantes seront fournies sous d’autres formes, à savoir la création d’unités de production de vaccins. Les doses de vaccins seront fournies à l’Afrique sur 3 ans. « Nous devons poursuivre la lutte solidaire contre le Covid. Nous devons accorder la priorité à la protection de nos populations et combler le déficit de vaccin », a déclaré le président chinois. La Chine a déjà fourni près de 200 millions de doses au continent.

Cette promesse intervient dans un contexte où les inquiétudes s’intensifient par rapport à la propagation d’un nouveau variant du coronavirus (Omicron). Cette souche a été  identifiée pour la première fois en Afrique du Sud.

La Chine à la recherche d’une meilleure image en Afrique ?

Par la même occasion, XI Jinping a annoncé des dizaines de projets sur le continent dans les domaines de la santé, du numérique, de la sécurité. Il a notamment annoncé une annulation de la dette et la réaffectation aux pays africains de 10 milliards $ du Fonds monétaire international, rapporte TV5 Monde. Selon un livre blanc publié par le gouvernement chinois la semaine dernière, la Chine a investi 200 milliards $ dans des projets d’infrastructures en Afrique en quatre ans.

Pékin est actuellement accusé de se baser sur les dettes contractées par les pays africains pour exercer une influence sur les pays qui ne sont pas en mesure d’honorer leurs engagements. En effet, plusieurs pays africains, dont l’Ouganda et le Zimbabwe, ont signé des accords de financement avec la Chine pour financer de grandes infrastructures comme des aéroports ou des chemins de fer. La Chine est également au cœur des critiques concernant le déséquilibre des échanges commerciaux et ses pratiques sociales et environnementales.

Des relations moins fondées sur la dette profiteraient aux économies africaines

Lors du Forum de coopération Chine-Afrique à Dakar, le ministre sénégalais de l’Économie, Amadou Hott, a appelé à une relation moins fondée sur la dette entre les deux parties. « On a beaucoup d’investissements en dette, il nous faut plus d’investissements en fonds propres », a déclaré le ministre. Le ministre a en outre exhorté la Chine à soutenir l’industrialisation et la numérisation des économies africaines. Il a invité la Chine à réaffecter une partie de ses droits de tirage spéciaux à l’Afrique, rapporte TV5 Monde.

En réponse à ces requêtes, le président chinois a décidé d’annuler les dettes liées aux prêts intergouvernementaux. Il s’agit des accords de prêts qui arrivent à échéance fin 2021 des pays africains les moins avancés rapporte TV5 Monde.