Le conflit russo-ukrainien n’affectera pas l’approvisionnement en vaccins contre la Covid-19 en Afrique (OMS)

0
747
Richard Mihigo
Richard Mihigo, coordinateur du programme de vaccination à OMS Afrique

L’invasion russe en Ukraine est entrée dans sa deuxième semaine jeudi. Des acteurs du secteur de la santé craignent que le conflit n’interrompe les expéditions de vaccins vers l’Afrique. Toutefois, selon l’OMS, la situation aura peu d’impact sur l’approvisionnement en vaccins du continent.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) ne s’attend à aucun impact immédiat du conflit russo-ukrainien sur l’approvisionnement en vaccins de l’Afrique. L’annonce a été faite ce jeudi par la branche africaine de l’organisation.

Lire aussi : BioNTech crée une usine transportable de vaccins à ARNm pour l’Afrique

Les vaccins russes Spoutnik font partie d’un effort des pays riches pour combler le déficit de vaccins en Afrique. Toutefois, selon l’OMS, ils ne représentent qu’une infime partie des importations de vaccins vers le continent. « A court terme, il y aura très peu d’impact sur l’approvisionnement global en vaccins dans la région », a déclaré Richard Mihigo, coordinateur du programme de vaccination à OMS Afrique. Il estime cependant que l’offensive pourrait avoir des conséquences à long terme, si elle persiste.

L’Afrique toujours en retard sur la vaccination

Pour l’heure, l’Afrique reste à la traine en termes d’objectifs de vaccination. Seuls 13% des Africains sont entièrement immunisés contre le virus. A noter que l’Afrique a enregistré plus de 11 millions de cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie. Elle compte, par ailleurs, près de 250 000 décès liés à la maladie.

Lire aussi : Production de vaccins en Afrique : 09 partenaires de développement vont mobiliser 150 millions $