Côte d’Ivoire : l’OIT annonce la construction de 250 cantines scolaires 

0
515
Cantine scolaire
L’organisation internationale du travail (OIT) annonce la construction de 250 cantines scolaires en Côte d’Ivoire.

L’Organisation Internationale du Travail construira 250 cantines scolaires sur l’étendue du territoire national. Le       projet se déroulera sur une durée de quatre ans. Il entre dans le cadre de la politique d’alimentation scolaire mise en place par le gouvernement.

Minorou Ogasawara, conseiller technique principal de l’OIT en Côte d’Ivoire a fait cette annonce mercredi dernier. C’était lors d’une séance de travail avec les responsables de la direction des cantines scolaires (DCS) à Abidjan. Selon les propos du conseiller technique, le projet se décline en plusieurs étapes. Pendant la première année, l’OIT construira les bâtiments et approvisionnera les cantines. « La deuxième année sera consacrée à la formation, à l’encadrement, avec pour objectifs la durabilité et la pérennisation ». C’est un travail préparatoire qui sera effectué pour préparer la communauté à prendre progressivement en charge, 80% de l’approvisionnement. « Pour une meilleure réalisation du projet », Minorou Ogasawara estime qu’il faut développer les chaînes de valeurs locales et de rapprocher les expertises. Par ailleurs, un comité de suivi sera mis en place pour s’assurer du bon déroulement du projet.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Le gouvernement lance le recrutement pour le programme de l’école de la deuxième chance

Un moyen sûr d’intéresser les enfants à l’éducation

Jérôme Kobon Ayékoé,  directeur des cantines scolaires, se réjouit de l’initiative de l’OIT. Pour lui, c’est un dispositif complémentaire à l’enseignement donné aux élèves. « Construire des cantines, c’est donc maintenir les enfants à l’école, car ils sont sûrs d’avoir chaque jour d’école, à midi, un repas chaud et équilibré » a-t-il déclaré. Il a souhaité que les autres partenaires de la DCS collaborent ensemble « pour être plus efficaces ».

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Le gouvernement investira 50,93 millions $ pour faciliter l’insertion professionnelle de 68 000 jeunes