fbpx
27 C
Cotonou
jeudi 18, août 2022

Côte d’Ivoire : lancement du PSTACI, un projet qui permettra la production de 550 000 tonnes de poissons par an

La Côte d’Ivoire dispose de plus de 550 km de côte poissonneuse, ainsi que de plusieurs hectares de lacs et de lagunes. Toutefois, la production halieutique nationale n’arrive à couvrir que 14 % des besoins de la population.

Le premier ministre ivoirien Patrick Achi a lancé lundi le Programme de transformation de l’aquaculture en Côte d’Ivoire (PSTACI). Il vise à produire près de 550 000 tonnes de poissons par an, afin de conduire le pays vers l’autosuffisance en produits aquatiques.

Lire aussi : La Côte d’Ivoire vise une production de 500 000 tonnes de poisson d’ici 2030

Le programme initié en février a pour objectif de stimuler le secteur de l’aquaculture en Côte d’Ivoire. Le poisson représente près de 50% des apports des Ivoiriens en protéines animales. Cependant, le pays importe près de 86 % de sa consommation, pour un coût de 300 milliards de francs CFA par an. Il est par ailleurs le premier importateur de tilapias congelés au monde.

Selon le gouvernement, cette situation s’explique par le manque de ressources humaines qualifiées et le faible niveau d’investissement dans le secteur aquacole. Le PSTACI permettra de dynamiser la filière, en créant de nouveaux emplois. À noter que le projet sera piloté dans un premier temps à la station piscicole de Loka. Pour cette phase pilote, plus de 3 millions d’alevins seront livrés, avec un objectif de production de 120 tonnes de poissons.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : la production animale et halieutique couvrira 65% des besoins de consommation d’ici 2026