Côte d’Ivoire : Des groupements à Dimbokro reçoivent des semences de manioc améliorées

0
737
Manioc
Un programme fournit des semences améliorées de manioc à des groupements dans cinq villages du département de Dimbokro en Côte d’Ivoire.

Un programme distribue des semences améliorées de manioc à des groupements dans cinq villages du département de Dimbokro en Côte d’Ivoire. Ce projet envisage d’augmenter la production de manioc dans les zones couvertes par le programme.

Le Programme Intégré de Développement et d’Adaptation au Changement Climatique dans le Bassin du Niger (PIDACC /BN) fournit des semences améliorées de manioc à des groupements dans cinq villages dans le département de Dimbokro. Les cinq villages sont : Ahouniassou, Ahua, Krokokro, Soungassou, et Kouadio Ettienkro. La distribution des semences a été faite avec le soutien du Centre de Promotion Sociale et des Cultures Vivrières (CPSCV), indique l’Agence Ivoirienne de Presse. Elle s’inscrit dans le cadre du projet de distribution de semences améliorées de manioc. Cette initiative a pour objectif d’accroître la production de manioc dans les zones du PIDACC/BN.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : 250 millions $ de la Banque mondiale pour soutenir le secteur agricole

Renforcer la résilience face au changement climatique

Selon les représentants de PIDACC Dimbokro, Effo N’gora René et Konan Samuel, agents des Eaux et Forêts, le projet fournira également aux groupements des kits de technologies résilientes, notamment des boutures de manioc améliorées. Ces kits permettront de faire face aux contraintes liées au changement climatique dans la zone du projet. Dans le cadre du projet, l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER) de Dimbokro travaillera à renforcer les capacités des bénéficiaires.

Amélioration des conditions de vie des populations

Le projet de distribution de semences améliorées de manioc prévoit aussi d’améliorer la sécurité alimentaire et la croissance économique régionale. Il contribuera à réduire la pauvreté et à accroître l’autonomie des femmes. L’initiative contribuera au bien-être des enfants, à la cohésion sociale et à la croissance économique, rapporte l’Agence Ivoirienne de Presse.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : 3 projets agricoles lancés à Raviart