Côte d’Ivoire : Le gouvernement lance la construction de 40 marchés de proximité

0
886
Patrick-Achi
Le Premier ministre ivoirien, Patrick Achi au lancement des travaux de construction des 40 marchés de proximité.

La Côte d’Ivoire lance la construction de 40 marchés de proximité dans tout le pays. D’un coût de près de 10 millions $, ce projet permettra de faire baisser le prix des produits alimentaires sur les marchés.

Le Premier ministre ivoirien Patrick Achi a lancé hier la construction de 40 marchés de proximité. Le projet est financé à près de 10 millions $ par l’État. Les marchés de proximité permettront de faire baisser le prix des produits alimentaires. Le projet facilitera l’approvisionnement régulier des marchés depuis les zones de production.

Faciliter l’approvisionnement des marchés de gros

Ces travaux s’inscrivent dans le cadre de la deuxième phase du Programme social du gouvernement (PSGouv 2). L’objectif de ce projet est d’approvisionner les marchés de gros et de contribuer au renforcement de la lutte contre la cherté de la vie, indique un communiqué du gouvernement ivoirien. « Le marché est ce qui est au cœur du développement d’une ville, d’une sous-préfecture, d’un village. L’on sait les difficultés qui existent dans les lieux, où il n’y a pas de marché. Un marché sert à générer des revenus, un marché, c’est la vie », a déclaré Patrick Achi.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : La plateforme « Blaatto » pour faciliter l’accès des agricultrices aux marchés

Le projet prévoit la construction de 155 marchés

Ces 40 marchés locaux représentent la première phase du projet. L’initiative prévoit de construire à terme 155 marchés pour un coût total de 32 millions $. La construction de ces marchés communautaires permettra d’améliorer les conditions de vie de la population, notamment des femmes. Les marchés augmenteront les revenus des producteurs bénéficiaires d’au moins 20 %. Le projet permettra de collecter au moins 165 000 tonnes de produits alimentaires pour approvisionner les marchés, notamment ceux d’Abidjan, précise le gouvernement.

Le projet est géré par l’Office d’Aide à la Commercialisation des Produits Vivriers (OCPV). Il appuiera le développement d’activités génératrices de revenus. Outre ce projet, le gouvernement prévoit de mettre en œuvre un programme de 416,2 millions $ pour moderniser la chaîne de valeur agricole.

Lire aussi : La Côte d’Ivoire a débloqué près de 197,5 millions $ pour lutter contre la cherté de la vie