Côte d’Ivoire : La BID débloque 119 milliards FCFA pour le projet d’autoroute Bouaké-Darakokaha

0
170
Illustration projet d'autoroute Bouaké-Darakokaha
La BID débloque 119 milliards FCFA pour la réalisation du projet d'autoroute Bouaké-Darakokaha en Côte d’Ivoire.

La Banque islamique de développement (BID) a récemment annoncé un financement de 119,5 milliards FCFA en faveur de la Côte d’Ivoire. Il s’agit de 182,26 millions d’euros ou 195 millions de dollars. Cette somme est destinée à la réalisation du projet d’autoroute Bouaké-Darakokaha. Cette voie express s’étend sur une distance de 74 km. C’est une initiative importante du plan de développement national visant une croissance annuelle de 7 %.

Amélioration des conditions de vie

La BID s’est engagée à injecter plus de 800 millions de dollars dans le financement de certains projets. Il est question des projets qui visent l’amélioration des conditions de vie. La banque investit également cette somme pour promouvoir les objectifs de développement durable dans les pays membres. L’investissement de la BID en Côte d’Ivoire s’inscrit dans cette vision de la banque.

Lire aussi : La BID débloquera 150 millions $ pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique

Stimuler le développement résidentiel

Les projets d’infrastructure routière ont tendance à dynamiser le développement résidentiel. Ils contribuent à l’augmentation des loyers des logements et des prix des terrains. Par ailleurs, les communautés périurbaines le long de ces routes deviennent attrayantes pour les promoteurs immobiliers. En outre, l’amélioration de l’accessibilité aux installations et aux services est un autre avantage. Ces projets peuvent également permettre de générer des opportunités d’emploi.

Construction de l’autoroute Abidjan-Ouagadougou

Le projet d’autoroute Bouaké-Darakokaha s’inscrit dans le cadre plus large de la construction de l’autoroute Abidjan-Ouagadougou. Elle s’étend sur une distance de 1 300 km. Le coût total de cette infrastructure est estimé à 1 200 milliards FCFA. Elle permettra de renforcer l’intégration régionale et de favoriser les échanges économiques entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Elle occupe une bonne place dans le Traité d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (TAC). Ce traité a été signé en juillet 2008.

Lire aussi : Afrique : la BID octroie 800 millions $ pour le financement des ODD dans huit pays

Évaluer l’état d’avancement de la mise en œuvre des projets

Une rencontre s’est tenue à Yamoussoukro en juin 2021 pour examiner l’état d’avancement de la réalisation des projets. La mobilisation des financements a été également abordée. Les experts ont échangé sur la réalisation des tronçons de l’autoroute devant relier les trois pays. Ils ont examiné l’avancement des travaux des postes de contrôles juxtaposés aux différentes frontières et le planning d’achèvement des travaux.

Il faut noter qu’en avril 2022, le taux de réalisation du projet du côté burkinabè était de 0 %. Des accords ont été signés récemment par Ouagadougou et des partenaires pour le démarrage des travaux. L’Etat ivoirien a beaucoup progressé dans la construction de son autoroute Singrobo-frontière Burkina Faso. La recherche de ressources financières pour la réalisation de l’autoroute Ouaga-Banfora justifie le retard dans le démarrage effectif des travaux.

Lire aussi : Sénégal : la BID octroie 800 millions de CFA et plus à des projets féminins