fbpx
29.9 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

La Côte d’Ivoire lance la deuxième phase d’un projet de reforestation d’un coût de 148 millions $

À lire absolument

Le Projet d’investissement forestier (PIF) vise à conserver et à augmenter le couvert forestier ivoirien. Il contribuera en outre à améliorer les moyens de subsistance des communautés dépendantes de la forêt dans les zones cibles.

En Côte d’Ivoire, le Projet d’investissement forestier phase 2 (PIF2) a reçu un appui financier de 148 millions $ de la Banque mondiale. Les fonds soutiendront un ensemble d’initiatives visant à restaurer le couvert forestier ivoirien. Le projet a été lancé mercredi à Abidjan par les autorités ivoiriennes.

Lire aussi: Les forêts africaines sont menacées par de nombreux projets d’exploration pétrolière et gazière (étude)

Le projet comprend un programme d’agroforesterie ciblant 300 000 hectares de forêts classées dégradées du Sud-ouest du pays. Un autre volet sera axé sur le reboisement intensif de 20 000 hectares de forêts à travers le pays. Selon le ministre ivoirien des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, le projet contribuera à améliorer les sources de revenus des populations. Il renforcera en outre la conservation de la biodiversité.

Notons que le PIF 2 est la suite du PIF lancé en 2018, pour un coût de 18 millions $. Fort des résultats de la première phase, le projet sera renouvelé pour une durée de sept ans. Il s’aligne sur le plan national décennal de réhabilitation de la forêt, visant à passer de 2,97 millions d’hectares de forêts à 6 millions à l’horizon 2030.

LIRE AUSSI  BGFIBank et AGF s'associent pour soutenir le financement des PME

Lire aussi: Cameroun : Un plan d’action pour restaurer environ 12 millions d’hectares de terres et forêts dégradées

À la une