Côte d’Ivoire : le gouvernement signe des accords de 370 milliards de francs CFA pour le développement industriel

0
399
CRBC China Road and Bridge Corporation
La Côte d'Ivoire reçoit un appui financier de 370 milliards de francs CFA d’une entreprise chinoise pour son développement économique.

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME de Côte d’Ivoire, Souleymane Diarrassouba, a signé deux accords-cadres visant à la réalisation de parcs industriels à Bouaké et à Yamoussoukro.

Le premier accord a été signé entre le gouvernement et la société China Road and Bridge Corporation (CRBC). Cet accord prévoit la construction d’un parc industriel sur un site de 1 000 hectares à Bouaké. Le second accord concerne la réalisation d’un parc industriel sur un site de 750 hectares à Yamoussoukro, en partenariat avec la société PFO. Les accords ont été signés lors du sommet Africa CEO Forum et représentent un investissement total de 370 milliards de francs CFA. Selon le ministre Souleymane Diarrassouba, ces accords permettront d’aménager et d’exploiter des zones industrielles dans les deux villes. Ce qui favorise la création d’emplois, en particulier dans le secteur de l’agro-industrie. L’objectif est de stimuler la dynamique économique de ces régions.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : le gouvernement bénéficie d’un financement de 3,4 milliards de francs CFA pour la production rizicole

Le potentiel économique de Bouaké et Gbêkê seront mis en avant

Le protocole d’accord avec CRBC pour le parc industriel de Bouaké vise à redonner à la ville sa capacité industrielle et à transformer les matières premières de la région du Gbêkê. Les travaux devraient durer de 12 à 24 mois. Les investissements prévus pour le parc industriel de Bouaké s’élèvent à environ 300 milliards de francs CFA, tandis que ceux pour la zone industrielle de Yamoussoukro sont estimés à environ 70 milliards de francs CFA pour la première phase de développement. Les accords signés marquent une étape importante dans la promotion de l’industrie en Côte d’Ivoire et contribueront à la création d’emplois et à la croissance économique dans les régions concernées.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : un projet pour renforcer la formation technique et professionnelle