fbpx
26.3 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

La Côte d’Ivoire met en œuvre 40 projets d’une valeur de 365 millions $ pour renforcer la sécurité alimentaire

À lire absolument

Ces projets ont permis la création de 2670 emplois directs, en plus de contribuer à la modernisation du secteur agricole.

Le gouvernement ivoirien mène actuellement 40 projets dans le secteur agricole, pour un investissement de plus de 220 milliards de francs CFA (365 millions $ environ). Ce chiffre a été annoncé par le ministre ivoirien de l’Agriculture, Kobenan Kouassi Adjoumani, lors des échanges de vœux avec les acteurs du secteur agricole.

« En ce qui concerne le renforcement de la sécurité alimentaire, mon département ministériel met en œuvre près de 40 projets, répartis sur l’ensemble du territoire national, pour un montant d’investissement de plus de 220 milliards de FCFA », a déclaré le ministre de l’Agriculture. 

Des résultats positifs

Les projets en cours ont permis la création de 2670 emplois directs, selon le ministre de l’Agriculture. Ils contribuent également à moderniser le secteur agricole, grâce à un renforcement de la mécanisation et une approche centrée sur l’irrigation. Ces actions ont été renforcées par la mise en œuvre du Programme d’Urgence de soutien aux filières Agricoles d’exportation et au secteur des productions alimentaires (PURGA 2). 

Lire aussi: Côte d’Ivoire : 121,5 millions $ du Japon pour assurer la sécurité alimentaire

« Les premiers résultats du PURGA 2 sont très édifiants, avec des statistiques de productions additionnelles de 30 000 tonnes de riz paddy et 32 400 tonnes de maïs grain. Les travaux sont en cours pour la mise en place de 6 000 ha de cultures maraichères, dont 300 ha sous maitrise totale de l’eau », a souligné le ministre.

Vers le lancement de nouvelles agropoles

Selon Kobenan Kouassi Adjoumani, deux nouvelles agropoles seront inaugurés en 2023. Les travaux de construction de l’Agropole du Nord, l’une d’entre elles, ont été lancés mi-2022. Son coût global est estimé à près de 278 millions $.

Ce projet, a-t-il assuré, permettra de mettre à niveau les infrastructures de production pour une irrigation effective des exploitations rizicoles et maraichères. Il permettra également de mettre en place les infrastructures de transformation, de stockage et de commercialisation des produits agricoles, selon le ministre.

Lire aussi: La Banque mondiale aidera la Côte d’Ivoire à réduire la pauvreté de 19 % d’ici 2030

À la une