Covid-19 : l’Afrique doit multiplier par six ses vaccinations hebdomadaires, selon l’OMS

0
668
La lenteur dans la vaccination anti-covid-19 pourrait favoriser l'apparition de nouveaux variants. Pour y remédier, le nombre de vaccinés par semaine sur le vieux continent doit grimper à 34 millions.

L’Afrique doit multiplier par six ses vaccinations hebdomadaires afin de freiner la propagation du SARS-COV-2 et de ses variants. L’annonce a été faite cette semaine par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le nombre d’Africains vaccinés contre la Covid-19 doit grimper à 34 millions de personnes par semaine, contre 6 millions actuellement. Il s’agit du seul moyen d’atteindre l’objectif de vaccination de 70% de sa population, d’ici le milieu de l’année.

« Augmenter considérablement les vaccinations contre la Covid-19 reste la priorité de l’OMS, même si le continent semble résister à la dernière vague pandémique » a déclaré l’OMS dans un communiqué. Après une forte poussée de six semaines, la quatrième vague pandémique en Afrique semble s’aplatir. Il s’agirait de la plus courte poussée de la pandémie sur le continent à ce jour, a déclaré l’OMS. « La prochaine vague pourrait ne pas être aussi indulgente », estime Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Lire aussi : La vaccination à 70% est essentielle pour contrer le variant Omicron (OMS)

Des progrès lents malgré un meilleur approvisionnement

Alors que l’approvisionnement en vaccins sur le continent s’est récemment amélioré, la lenteur des vaccinations entrave les efforts pour atteindre les objectifs. Seulement 10% de la population africaine est entièrement vaccinée. Une couverture vaccinale aussi faible peut causer l’émergence de nouveaux variants du coronavirus. L’OMS prépare des équipes pour aider les pays qui ont du mal à vacciner leurs populations, a indiqué jeudi Alain Poy, chef du programme de l’OMS contre les maladies évitables par la vaccination en Afrique.