Covid-19 : le Ghana entend vacciner l’ensemble de sa population adulte avant la fin de l’année

0
719
Le président ghanéen, Nana Akufo-Addo

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo a appelé les citoyens du pays à se faire vacciner. Selon lui, ces derniers devraient profiter de la disponibilité des vaccins en cette période, afin d’éviter une nouvelle vague d’infections.

« Se faire vacciner est le meilleur moyen de sortir de la pandémie », a déclaré le président ghanéen dans un message vidéo (cf vidéo ci-dessous) publié sur sa page Facebook mercredi. « C’est pour cette raison que nous nous sommes engagés à vacciner 20 millions de Ghanéens, soit l’ensemble de la population adulte, d’ici la fin de l’année », a-t-il affirmé.

Pour l’heure, une grande partie de la population ghanéenne hésite encore à se faire vacciner. Selon le ministère de la Santé, moins de 25 % de la population ciblée a reçu une première dose du vaccin. Seuls 7 % sont entièrement vaccinés. Le pays entend adopter de nouvelles mesures dès 2022 pour inciter plus de Ghanéens à se faire vacciner. 

Rappelons que le pays a imposé des restrictions sur les voyages, afin de limiter la propagation de la pandémie. Les autorités ont par ailleurs publié de nouvelles directives cette semaine. Parmi celles-ci, l’une stipule que les compagnies aériennes devront payer 3 500 $ pour chaque passager non vacciné transporté.

Une vaccination ralentie par l’indisponibilité des vaccins

Les campagnes de vaccination antérieures ont été perturbées par des ruptures de stock. Toutefois, depuis quelques semaines, le pays enregistre un afflux important des vaccins. Le gouvernement entend obtenir un total de 26 millions de doses d’ici la fin de l’année. 17,7 millions de vaccins ont déjà été livrés aux autorités, selon le président ghanéen.

« Nous détenons aujourd’hui suffisamment de vaccins. Nous allons lancer une opération de vaccination massive afin que le plus de Ghanéens aient la possibilité de se faire vacciner », a déclaré Nana Akuffo-Addo.