Covid-19 : Les pertes liées à la fermeture des écoles sont estimées à plus de 17 000 milliards $

0
712
élèves africaines
La fermeture des écoles provoquée par le coronavirus coûtera 17 000 milliards à l'économie mondiale sur toute la durée d'une vie.

La pandémie de Covid-19 aggrave la pauvreté de l’apprentissage, selon un nouveau rapport. Une étude de la Banque mondiale, de l’UNESCO et de l’UNICEF souligne l’ampleur de la crise de l’éducation. Les pertes liées à cette crise sont estimées à environ 14% du PIB mondial actuel.

La pandémie de Covid-19 a obligé les pays à fermer les écoles. Cela représente une perte économique énorme pour cette génération d’apprenants. Un rapport estime ces pertes à 17 000 milliards $ tout au long de la vie. Une étude publiée en 2020 estimait ces pertes à 10 000 milliards $. Le rapport est intitulé « Etat de la crise mondiale de l’éducation : un chemin pour le redressement ».

Covid-19 a exacerbé le nombre d’enfants touchés par la crise de l’éducation


Le taux d’enfants touchés par les fermetures d’écoles pourrait atteindre 70 %, contre 53 % avant Covid-19. Cette hausse sera enregistrée dans les pays pauvres, indique l’Unesco. La crise de l’éducation est justifiée par l’inefficacité de l’enseignement à distance. Cette option permettrait de poursuivre des programmes d’apprentissage pendant les fermetures d’écoles.

La responsabilité des gouvernements

Selon l’Unesco, à ce jour, moins de 3 % des plans de relance des gouvernements sont consacrés à l’éducation. Un financement important sera nécessaire pour relancer le secteur de l’éducation. Presque tous les pays du monde optent pour l’apprentissage à distance. Mais plus de 200 millions d’apprenants vivent dans en développement. Ces derniers ne sont pas préparés à faire face aux cours à distance pendant les fermetures d’écoles.

Des pistes de solutions

Le rapport préconise la réouverture des écoles pour lutter contre la perte d’apprentissage. Le document invite les pays à élaborer des programmes pour relancer le secteur éducatif. L’objectif est de garantir que les élèves de la génération actuelle aient les mêmes compétences que ceux de la génération précédente. Les programmes couvriront trois axes. Ils devront consolider le programme scolaire. Les initiatives gouvernementales permettront de prolonger le temps d’enseignement. Enfin, les programmes à mettre en place amélioreront l’efficacité de l’apprentissage.
Les gouvernements doivent soutenir les enseignants afin d’améliorer l’efficacité de l’apprentissage. Le rapport invite les pays à investir dans un environnement propice à la création de possibilités d’apprentissage numérique. Ils devraient renforcer le rôle des parents, des familles et des communautés dans l’éducation des enfants. Selon l’UNESCO, les pays devraient augmenter la part de l’éducation dans l’allocation budgétaire nationale des plans de relance. Ces mesures contribueront à rendre les systèmes éducatifs plus résilients à long terme.