Covid-19: le Ghana se dirige vers la vaccination obligatoire

0
938
Accra capitale du Ghana
Le Ghana avance à petit pas vers la mise en place de la vaccination obligatoire contre le Covid-19

En Afrique, les populations ont du mal à adhérer à la campagne de vaccination contre la Covid-19. Seuls 15 pays africains ont entièrement vacciné 10% de la population selon l’OMS. Au Ghana, seulement 1,4 million de personnes sont vaccinées sur 30 millions d’habitants. Le pays prévoit de rendre la vaccination obligatoire pour améliorer ces chiffres.

Le Ghana prévoit d’intensifier sa lutte contre la Covid-19 l’année prochaine. Le pays prévoit de rendre la vaccination contre la Covid-19 obligatoire pour des groupes ciblés en janvier 2022. Ces groupes comprennent tous les travailleurs du secteur public et les agents de santé. Le directeur général des services de santé, Patrick Kuma-Aboagye, a fait cette annonce le week-end dernier.

Lire aussi: Le Nigéria lance la deuxième phase des vaccinations contre la Covid-19

Tous les agents d’Etat seront contraints à être vaccinés

Le gouvernement ghanéen prévoit d’organiser une campagne de vaccination en décembre, informe Reuters. Dès le mois suivant, la vaccination sera rendue obligatoire pour les agents de santé, le personnel de sécurité. Les étudiants, le personnel de l’enseignement secondaire et supérieur. Les conducteurs commerciaux font également partie des groupes ciblés par la décision, rapporte Reuters.

Les données du ministère de la santé indiquent que seuls 21 % de la population ciblée ont reçu la première dose. Seuls 7 % sont entièrement vaccinés. « Les faibles chiffres actuels enregistrés dans le pays pourraient ne pas être maintenus si l’utilisation du vaccin n’augmente pas de manière significative », a déclaré Patrick Kuma-Aboagye. Le Ghana a déjà enregistré 131 083 cas d’infection à la Covid-19 et 1 220 décès.

Selon Patrick Kuma-Aboagye, les populations devront présenter une preuve de vaccination avant d’accéder aux lieux publics. Il s’agit des boîtes de nuit, les plages, les stades de sport et les restaurants.

Lire aussi: Covid-19 : le Ghana pourrait abriter un centre africain de production de vaccins

Prévenir une éventuelle résurgence des cas d’infection après les vacances

L’objectif du ministère de la santé est de doubler le nombre de vaccinations quotidiennes. Ce nombre est actuellement d’environ 142 000. Cela permettra de prévenir une augmentation des cas d’infection après les vacances.

Le Ghana a déjà reçu plus de 12 millions de doses. D’ici fin décembre, le pays recevra environ 7 millions de doses supplémentaires. Des équipes sanitaires mobiles seront  également déployées dans les écoles, les marchés, les églises et les foyers.