Covid-19: Le variant Omicron était déjà aux Pays-Bas depuis le 19 novembre

0
630
Covid-19: le variant Omicron
Le variant Omicron était présent aux Pays-Bas, bien avant sa détection en Afrique du Sud.

Le variant Omicron était déjà présent aux Pays-Bas, bien avant sa détection en Afrique du Sud. L’annonce a été faite aujourd’hui par les autorités sanitaires du pays, dans un communiqué.

Les autorités sanitaires néerlandaises ont annoncé avoir détecté le variant Omicron, dans un test prélevé le 19 novembre. Cet échantillon a été prélevé avant même que l’Afrique du Sud ne signale le nouveau variant à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).  

« Nous avons détecté le variant Omicron dans deux échantillons de test qui ont été prélevés les 19 et 23 novembre 2021. Il n’est pas encore clair si ces personnes ont visité l’Afrique australe », a déclaré l’Institut néerlandais de la santé et de l’environnement (RIVM), cité par Reuters.

Ce lundi, les Pays-Bas avaient annoncé qu’un total de 14 personnes étaient porteuses du variant Omicron. Ces dernières étaient toutes en provenance d’Afrique du Sud. Elles ont été testées positifs à la Covid-19, à leur arrivée à Amsterdam.

Pour l’heure, l’origine des infections n’a pas encore été déterminée. Toutefois, cette nouvelle information indique que le variant était présent aux Pays-Bas, bien avant la détection des premiers cas officiels.

Un cas similaire en Allemagne

Les autorités de la ville de Leipzig, dans l’est de l’Allemagne, ont confirmé une infection au variant Omicron chez un homme de 39 ans. Ce dernier n’avait jamais été à l’étranger et n’a eu de contact avec aucun voyageur, a rapporté l’agence de presse allemande DPA.

Ces annonces interviennent alors que plusieurs pays ont imposé des restrictions sur les voyages vers l’Afrique australe. Depuis la détection du virus en Afrique du Sud, la région est considérée comme étant la source du variant Omicron. Elle a été isolée de plusieurs pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie par mesure de précaution.