Construction d’un câble terrestre à fibres optiques pour relier le Soudan, le Cameroun et le Tchad

0
894
fibre-optique
Trois sociétés africaines s’associent pour construire un câble terrestre de 3500 km pour relier le Soudan, le Cameroun et le Tchad.

Trois opérateurs africains s’associent pour fabriquer un câble à fibre optique terrestre reliant le Soudan, le Cameroun et le Tchad. Le projet apportera une connectivité de données à haut débit sur le continent africain.

Sudatel, Camtel et SudaChad Telecom s’associent pour construire un câble à fibre optique terrestre en Afrique. Le projet, baptisé West to East Africa Network Access (WE-Africa-NA), reliera le Soudan, le Cameroun et le Tchad. Il partira de Port Soudan sur la mer Rouge au Soudan, traversera le Tchad et ira jusqu’à Kribi sur l’océan Atlantique au Cameroun, rapporte Capacity Media.

Un câble de 3 500 km de long

Le câble aura une capacité de 100 Gbps et sera long de 3 500 km. Selon le responsable des relations internationales avec les grossistes et les opérateurs de Sudatel, Mustafa Burai, le projet débutera au début du troisième trimestre de 2022. WE-Africa-NA « accélérera la pénétration des services à large bande sur tout le continent tout en maximisant la monétisation des actifs d’infrastructure réseau de la région, conformément à notre ambition de faire du Cameroun le pôle numérique de l’Afrique subsaharienne », a déclaré Judith Yah Sunday, PDG de Camtel. Ce cadre permettra d’offrir la connectivité terrestre la plus résiliente entre les côtes Est et Ouest de l’Afrique, a ajouté Magdi Taha, directeur général de Sudatel.

Lire aussi : La Tanzanie compte connecter la RDC à son réseau de fibre optique

Renforcer l’économie numérique en Afrique

Le projet s’inscrit dans la stratégie de transformation numérique de l’Union africaine (UA), explique Khalid Abdelatif, directeur général de SudaChad Telecom. Ce programme ambitionne de mettre en place une économie numérique pour améliorer la qualité de vie des populations, renforcer l’économie et permettre la diversification et le développement durable.

La ville de Port Soudan, principal port soudanais, accueille plusieurs câbles en provenance d’Arabie Saoudite. La ville de Kribi, au Cameroun, est également le point d’atterrissage du câble ACE (Africa Coast to Europe) et du câble SAIL (South Atlantic Interlink) vers Fortaleza, au Brésil, indique Capacity Media. Cette ville accueille aussi un câble vers le Nigeria et un autre vers la Guinée équatoriale.

Lire aussi : Les travaux de la fibre optique sous-fluviale entre la RCA et le Congo ont été lancés