Covid-19 : les dirigeants africains appellent les organismes internationaux à acheter des vaccins produits localement

0
554
stock-vaccins-africains
Les dirigeants africains ont appelé l’Alliance GAVI à acheter le tiers des vaccins contre la Covid-19 produits sur le continent.

Cet appel intervient alors que la principale usine de production de vaccins du continent risque la fermeture, en raison de l’effondrement de la demande. L’Union africaine espère maintenir l’usine à flot en fournissant des doses aux organismes internationaux de lutte contre la Covid-19.

Les dirigeants africains ont exhorté l’Alliance GAVI pour le vaccin à acheter au moins 30% des doses contre la Covid-19 produites sur le continent. Cette demande vise à sauver l’usine sud-africaine d’Aspen d’une fermeture imminente.

Les chefs d’États et de gouvernements ont également appelé les organisations responsables de l’achat en gros de vaccins « à donner la priorité à l’achat de doses destinées aux pays africains auprès de producteurs africains ». Dans la note adressée à l’Alliance, les dirigeants ont exprimé leur inquiétude quant à la « lenteur » dont font preuve les organismes internationaux pour soutenir les usines de production basées en Afrique.

Lire aussi : Afrique du Sud : l’usine de vaccins d’Aspen pourrait fermer faute de commandes

Par ailleurs, l’Union africaine s’est engagée à mettre en place de nouveaux mécanismes d’approvisionnement, par l’intermédiaire des Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et des organisations partenaires. Ceux-ci visent à renforcer « la certitude de la demande de vaccins fabriqués en Afrique et d’autres produits pharmaceutiques essentiels » d’ici la fin de l’année.

Selon John Nkengasong, directeur des CDC Afrique, l’initiative prise par les dirigeants du continent augmente la probabilité qu’Aspen reçoive de nouvelles commandes et ne soit pas contraint de fermer définitivement son usine. « Nous reconnaissons tous la nécessité d’avoir des installations régionales, mais vous ne pouvez pas avoir d’installations régionales si GAVI n’examine pas attentivement son modèle commercial », a-t-il déclaré au Financial Times.

Une très faible demande sur le continent

L’usine sud-africaine d’Aspen a arrêté la production de vaccins contre la Covid-19 depuis fin mars, en raison d’une baisse de la demande. Plus tôt durant la pandémie, l’Afrique avait du mal à obtenir des doses lorsque l’approvisionnement était réduit. Mais ces derniers mois, plusieurs fabricants de vaccins ont réduit leurs prévisions de ventes de vaccins pour 2022, en raison d’une offre excédentaire de vaccins et la lenteur des programmes de vaccination dans les pays les moins vaccinés. Les acteurs du secteur de la santé espèrent que l’intervention des dirigeants africains pourrait aider à effacer les doutes persistants sur l’avenir de l’usine d’Aspen.

Pour rappel, Aspen a conclu un accord avec Johnson & Johnson en novembre dernier, pour mettre en bouteille et commercialiser son vaccin en Afrique, sous la marque Aspenovax. Cette décision a été largement saluée comme un progrès pour l’industrie des vaccins en Afrique. Toutefois, aucune commande importante n’a été passée pour Aspenovax sur le continent à ce jour.

Lire aussi : Aspen négocie avec les dirigeants africains pour accroître la demande des vaccins contre la Covid-19