Égypte : le prix des engrais subventionnés augmente de 50%

0
828
Le ministre égyptien de l'Agriculture, El-Sayed El-Qusseir

Le gouvernement égyptien a augmenté de 50 % le prix des engrais à base d’urée subventionnés à ses agriculteurs, ont déclaré deux responsables à Reuters. 

Dans un communiqué, le ministère de l’Agriculture égyptien a déclaré que les producteurs d’engrais seraient désormais en mesure de facturer aux agriculteurs jusqu’à 288 $ par tonne. Selon Reuters, cela équivaudrait à une augmentation de 95 $ par rapport au prix actuel qui est 193 $. 

Désormais, en Egypte, les producteurs d’engrais doivent orienter 65 % de leur production totale vers le marché intérieur. 55 % de cette production sera commercialisée au prix subventionné. Les 10 % restants seront écoulés au prix du marché.

Conséquence du prix élevé du gaz ? 

D’après RFI , la hausse du prix des engrais est liée à celles des cours du gaz à travers le monde. En effet, l’urée appartient à la famille des engrais azotés qui ont pour composant principal l’ammoniac, fabriqué à base de gaz liquéfié. Or, pour la plupart des paysans, il est difficile de se passer de ces engrais azotés, au risque de voir leur rendement chuter. 

Les pays les plus touchés sont ceux qui importent la quasi-totalité de leur engrais. C’est le cas en Afrique de l’Ouest. La région subit par ailleurs de plein fouet les hausses du prix du fret maritime. Cette situation se traduit par une pénurie d’engrais dans des pays comme le Sénégal, le Mali ou encore le Burkina Faso. 

Lire aussi : Éthiopie : vers l’implantation d’une usine d’engrais à Dire Dawa