L’Égypte condamne l’hypocrisie des pays face aux caméras lors des Sommets sur le climat

0
569
Cop27
L'Égypte accuse les pays participants aux COP de ne pas tenir compte de leurs promesses publiques lors des négociations en coulisse.

L’hôte de la COP 27 souhaite que les promesses faites devant le public soient réellement tenues. Autrement, les réunions sur le climat ne seraient qu’un simulacre.

L’Égypte a condamné l’attitude qu’ont les pays participants aux sommets sur le climat de faire de vides promesses face aux caméras. « Ces déclarations publiques n’auront aucune valeur tant qu’elles ne seront pas traduites dans les salles de négociation » a déclaré Wael Aboulmagd, le diplomate égyptien chargé de diriger les négociations lors de la COP 27 qui démarre ce dimanche 05 novembre 2022 à Charm el-Cheikh.

Le diplomate égyptien Wael Aboulmagd.

Lire aussi : L’Afrique veut défendre l’utilisation des combustibles fossiles lors de la COP27

Les nations ont pendant longtemps tenu des discours publics très prometteurs pour la lutte contre le changement climatique. Ces propos ne sont malheureusement plus pris en compte lors des pourparlers en coulisse. « La séparation entre ce qui se passe dans la sphère publique et ce qui se passe dans les salles de négociation ne saurait perdurer. Nous ne pouvons pas continuer sur cette voie contradictoire. Nous devons tous faire preuve d’un esprit de compromis » recommande Aboulmagd cité par The Guardian.

Plus de 120 chefs d’États et de gouvernements rejoindront les discussions de la COP 27 lundi prochain. Ils débattront des positions qui seront prises par les négociateurs pour adopter de nouvelles résolutions pour la lutte contre le changement climatique. Le sommet de cette année se fera sans les dirigeants chinois et russe. Leurs pays seront toutefois représentés lors des discussions comme à la 77e Assemblée générale des Nations unies. Selon le président de la COP 27, Sameh Shoukry, l’objectif de limiter les températures mondiales à 1,5 °C est plus que jamais critique.  

Lire aussi : Hôte de la COP 27, l’Égypte a un plan de transition énergétique « très décevant »

Fidèle DJIMADJA