L’Égypte inclut l’Inde parmi ses principaux fournisseurs de blé

0
734
Blé
Le ministère indien du Commerce et de l’Industrie a annoncé que le pays faisait désormais partie des fournisseurs de blé de l’Égypte.

L’Inde fournira désormais du blé à l’Égypte pour l’aider à combler le déficit d’approvisionnement, résultant de la crise russo-ukrainienne.

Le ministre indien du Commerce et de l’Industrie, Piyush Goyal, a annoncé que son pays fournirait désormais du blé à l’Égypte. Un accord aurait déjà été conclu pour l’importation d’un million de tonnes de blé, au cours des prochains mois.

« L’Égypte approuve l’Inde comme fournisseur de blé, alors que le monde recherche des alternatives fiables pour un approvisionnement alimentaire stable. Nos agriculteurs ont fait en sorte que nos greniers débordent et nous sommes prêts à servir le monde », a publié le ministre du Commerce indien sur ses réseaux sociaux.

Lire aussi : Conflit russo-ukrainien : quelles conséquences pour l’Afrique ?

Les négociations entre les deux pays avaient été enclenchées depuis environ deux semaines. L’Égypte, qui est le plus grand importateur de blé du continent, tente de diversifier ses sources d’approvisionnement, en raison du conflit russo-ukrainien.

Pour rappel, l’Égypte a importé pour près de 1,8 milliard $ de blé depuis la Russie et 610,8 millions $ d’Ukraine en 2020. L’Inde, pour sa part, représente un gros exportateur de blé, avec près de 1,75 milliard $ de transactions entre 2021 et 2022. Les exportations de blé de l’Inde sont principalement destinées aux pays voisins, le Bangladesh détenant la plus grande part en 2020-2021, soit plus de 54 %.

Lire aussi : L’Algérie veut réduire les importations de céréales de 25 %