L’Égypte lance une stratégie de lutte contre le changement climatique d’ici 2050

0
642
Environnement
L’Égypte a lancé hier une nouvelle stratégie nationale de lutte contre le changement climatique objectif 2050.

Le Premier ministre égyptien Mustafa Madbouly a lancé une nouvelle stratégie nationale de lutte contre le changement climatique. Elle indique les réformes à opérer dans chaque secteur d’ici 2050 pour réduire significativement l’empreinte carbone du pays.

L’Égypte a lancé hier sa Stratégie nationale sur le changement climatique 2050. Le programme, qui coûte plusieurs centaines de milliards de dollars, devrait constituer une feuille de route vers une économie égyptienne plus forte et plus respectueuse de l’environnement. Il est adopté en prélude à la COP27, qui sera accueillie cette année par l’Égypte.

Lire aussi : Égypte : un accord pour produire 300 000 tonnes d’ammoniac vert par an

La stratégie comprend des programmes d’adaptation et d’atténuation dans tous les secteurs jusqu’en 2050. Le coût total des programmes d’atténuation est estimé à environ 211 milliards $, contre 113 milliards $ pour les programmes d’adaptation.

La stratégie nationale est également conçue pour améliorer le financement et les infrastructures climatiques, renforcer la recherche sur les technologies vertes et sensibiliser à la lutte contre le changement climatique. « Le changement climatique est considéré comme l’un des problèmes les plus importants qui nous préoccupent, ainsi que le monde entier, en raison des menaces sur le développement durable qui affecteront le plan de développement, la sécurité alimentaire et la disponibilité de l’eau. Par conséquent, cela aura un impact sur la sécurité nationale, car le monde souffrira d’une augmentation des taux de pauvreté et d’autres défis », a déclaré le premier ministre égyptien

Notons que cette stratégie est adoptée alors que l’Égypte se prépare à accueillir la Conférence de Charm el-Cheikh de 2022 sur les changements climatiques (COP27).

Lire aussi : L’Égypte s’associe à l’Italie pour développer un projet de capture et de stockage de carbone