Tensions diplomatiques : fermeture de l’ambassade de France au Niger

0
115
Fermeture de l'ambassade de France au Niger
Le ministère des Affaires étrangères français annonce officiellement la fermeture de l’ambassade de France au Niger.

La fermeture de l’ambassade de France au Niger, annoncée par Paris avant Noël est désormais une réalité. Ce mardi, le ministère des Affaires étrangères français a indiqué que l’ambassade est officiellement fermée et continuera ses activités depuis Paris.

Fermeture de l’ambassade de France

« L’ambassade de France au Niger est désormais fermée jusqu’à nouvel ordre. En effet, depuis cinq mois, notre ambassade subit de graves entraves rendant impossible l’exercice de ses missions : blocus autour de l’ambassade, restrictions des déplacements pour les agents et refoulement de tous les personnels diplomatiques qui devaient rejoindre le Niger », a déclaré le Quai d’Orsay.

Retrait des soldats français

La décision de la fermeture de l’ambassade, une mesure exceptionnelle, a été prise parallèlement au retrait des derniers soldats français au Niger. Ceux-ci, engagés dans la lutte antiterroriste, ont quitté le pays le 22 décembre dernier. Notons que les relations entre Paris et Niamey se sont détériorées depuis le coup d’État du 26 juillet dernier contre le président Mohamed Bazoum.

Lire aussi : En froid avec le pouvoir militaire, la France fermera son ambassade au Niger

Expulsion de l’ambassadeur de France

Après le coup d’État, les militaires au pouvoir avaient immédiatement demandé le retrait des soldats français. De plus, ils ont dénoncé plusieurs accords militaires signés avec Paris. Par ailleurs, à la fin du mois d’août, le régime militaire avait aussi déclaré l’expulsion de l’ambassadeur de France, Sylvain Itté. Ce dernier était resté près d’un mois à l’intérieur de la représentation diplomatique avant de la libérer.

À en croire le Quai d’Orsay, l’ambassade poursuivra ses activités depuis Paris. « Elle maintiendra notamment un lien avec les ressortissants français présents sur place, et avec les ONG intervenant dans le secteur humanitaire, que nous continuons de financer », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Niger : la France retire ses troupes et rappelle son ambassadeur