Niger : 53 millions $ du FMI pour soutenir des programmes d’urgence

0
509
Programme-d-urgence-Niger
Le Niger bénéficiera d’un nouveau financement du Fonds monétaire international, au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC).

Le Niger bénéficiera d’une nouvelle enveloppe financière de 53 millions $, dans le cadre d’un accord conclu avec le Fonds monétaire international (FMI). Ce financement soutiendra des mesures d’urgence pour réduire l’insécurité alimentaire et améliorer la gouvernance.

Le FMI octroiera un nouveau financement au Niger, dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC). Un accord au niveau des services a été conclu cette semaine avec les autorités, sur la première revue du programme économique du Niger. L’accord sera soumis au Conseil d’administration du FMI et devrait permettre le décaissement de 39,48 millions de DTS, soit environ 53 millions $.

Lire aussi : Le FMI annonce un décaissement de 244 millions $ en faveur du Kenya

Les fonds permettront au pays de faire face à l’insécurité alimentaire accentuée par la crise ukrainienne et les aléas climatiques. « Malgré les perspectives positives projetées cette année, le Niger est confronté à une crise alimentaire aiguë. Environ 4,4 millions de personnes devraient faire face à l’insécurité alimentaire pendant la période de soudure. Les autorités agissent et ont récemment approuvé un nouveau plan de soutien pour 2022 ciblant les populations vulnérables », a déclaré le FMI.

Parmi les mesures d’urgence, figurent notamment l’acquisition de céréales pour la distribution de vivres aux populations vulnérables, un plan  de soutien à l’alimentation du bétail et l’acquisition d’engrais et de pesticides pour les agriculteurs. Le financement du FMI soutiendra également des réformes administratives visant à améliorer la gestion des ressources publiques et la gouvernance.

Lire aussi : Bénin : un accord avec le FMI pour un programme d’aide de 700 millions $