Un fonds de 100 millions € pour préserver le Bassin du Congo

0
436
Un fonds de 100 millions d'euros bientôt mis à place pour financer les pays du bassin du Congo faisant preuve d'une bonne gestion forestière.
Un fonds de 100 millions d'euros bientôt mis à place pour financer les pays du bassin du Congo faisant preuve d'une bonne gestion forestière.

La France s’engage à améliorer les financements dédiés à la préservation du Bassin du Congo. Le chef d’Etat français a annoncé la création d’un fonds de 100 millions € afin de soutenir la lutte contre le changement climatique.

Lors du One Forest Summit, qui s’est tenu la semaine dernière à Libreville, la France a annoncé la création d’un fonds de 100 millions € pour la préservation du Bassin du Congo. Le projet sera soutenu par trois investisseurs. La fondation Walton contribuera à hauteur de 20 millions $ et la fondation Conservation International à hauteur de 30 millions €. Le reste du financement sera assuré par la France, à hauteur de 50 millions €.

Lire aussi : Le taux de déforestation en hausse de 5 % dans le Bassin du Congo

Le fonds récompensera les pays exemplaires en matière de conservation des forêts

« Nous allons mettre 100 millions d’euros additionnels pour les pays qui souhaitent accélérer leur stratégie de protection des réserves vitales de carbone et de biodiversité dans le cadre des partenariats », a déclaré le président français Emmanuel Macron. Le fonds financera un mécanisme destiné à récompenser les pays exemplaires en matière de conservation des forêts et de sauvegarde de leurs réserves vitales de carbone et de biodiversité, rapporte Eco Matin.

Les pays bénéficiaires seront récompensés à travers des « certificats de biodiversité ». Ceux-ci pourront être échangés avec des États souverains ou avec le secteur privé en tant que « contribution à la protection de la nature », précise le président français.

Autres projets annoncés lors du One Forest Summit

Outre le lancement du Fonds, d’autres projets ont été annoncés lors du One Forest Summit. Il s’agit du projet « One Forest Vision », lancé par des chercheurs. Cette initiative a pour objectif de cartographier dans les prochaines années les trois grands bassins forestiers du monde. Il s’agit de la forêt amazonienne, du bassin du Congo et des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est. Par ailleurs, le secteur privé a lancé une initiative afin de créer dix millions d’emplois dans des activités liées à la gestion durable des forêts d’ici 2030.

Lire aussi : La vente de crédits carbone pourrait générer 82 milliards $ pour l’Afrique