AGRA dévoile un fonds de 550 millions $ pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique

0
630
AGRA
L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) a dévoilé un fonds de 550 millions $ pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique.

Les fonds soutiendront plus de 28 millions d’agriculteurs issus de 15 pays africains pour stimuler la productivité et les revenus agricoles.

L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) a dévoilé un fonds de 550 millions $ pour lutter contre l’insécurité alimentaire en Afrique. Il stimule les efforts visant à améliorer la production au cours des cinq prochaines années sur le continent.

Dans le cadre de sa nouvelle politique, AGRA cible 28 millions d’agriculteurs issus de 15 pays pour stimuler la productivité et les revenus agricoles. Au cours des cinq prochaines années, l’accent sera mis sur l’amélioration des systèmes semenciers, l’engagement des gouvernements, les chaînes d’approvisionnement agricoles et l’atténuation du changement climatique.

Lire aussi: Lancement de l’Initiative pour la transformation de l’agriculture en Afrique doté de 19,6 millions $

Les experts affirment que les petits exploitants agricoles de la région restent vulnérables aux chocs et supportent le poids des pressions externes actuelles, notamment le changement climatique et la hausse des prix des intrants agricoles tels que les engrais. « Les gains durement acquis sont désormais menacés par des chocs externes, en particulier l’impact du changement climatique. Les sécheresses multi-saisons en Afrique de l’Est et les phénomènes météorologiques extrêmes comme les cyclones en Afrique australe ont déjà tout changé », a déclaré le président d’AGRA, Hailemariam Desalegn.

Alors que la productivité agricole a augmenté en moyenne de 13 % chaque année entre 2015 et 2020 en Afrique, elle reste la plus faible au monde. Un africain sur cinq souffrait encore de malnutrition en 2020, et la pénurie actuelle d’engrais crée une vulnérabilité supplémentaire.

Selon AGRA, l’Afrique importe aujourd’hui au moins 50 milliards $ de nourriture qui peut être produite localement. D’ici 2030, ce chiffre pourrait atteindre 110 milliards $. L’organisation appelle à une transformation radicale des systèmes alimentaires africains pour assurer la sécurité alimentaire et offrir des choix diversifiés et nutritifs à leurs populations.

Lire aussi: L’AGRA s’allie à la PAFO pour soutenir les petits exploitants agricoles en Afrique