Gabon : un prêt de 68,5 millions $ de la Banque mondial pour le projet Digital Gabon

0
113
Banque Mondiale
Le Gabon obtient un prêt de 68,5 millions de dollars de la Banque mondial pour la mise en œuvre du projet Digital Gabon.

La Banque mondiale a procédé avec l’État gabonais, à la signature d’un accord de prêt d’un montant de 68,5 millions de dollars, soit plus de 40 milliards de francs CFA. Le financement devrait servir à la mise en œuvre du projet «Digital Gabon», à travers ses cinq composantes.

Approuvé ce 28 décembre par le Conseil d’administration de la Banque mondiale, l’accord de prêt d’un montant de 68,5 millions de dollars, soit plus de 40 milliards de francs CFA a été signé par le ministre de l’Économie et des Participations, Mays Mouissi, et le directeur pays de la Banque mondiale pour le Gabon, Cheick Kante. Pour Cheick Kante, directeur pays de la Banque mondiale pour le Gabon, « la transformation numérique est au centre de la transformation économique et sociale du pays au cours de la dernière décennie ». « Ceci est essentiel pour promouvoir des opportunités pour tous les citoyens et résidents gabonais. Cela profitera aux particuliers et aux entreprises en améliorant l’abordabilité, la disponibilité et la qualité de la prestation de services publics ». ajoute-t-il.

Lire aussi : Gabon : Ecobank accorde 158,5 milliards de FCFA pour la dette intérieure

Cinq composantes

Le projet «Digital Gabon» sera mis en œuvre à travers 5 composantes. Il a pour objectif de créer un environnement propice à l’accélération de la transformation numérique, de moderniser des systèmes d’identité juridique (ID) visant à établir des systèmes d’identification juridique modernes, robustes et numérisés pour fournir à toutes les personnes au Gabon des informations d’identification légales uniques et inclusives qui protègent les données personnelles et facilitent l’accès aux services. Il a également pour objectif d’assurer la transformation numérique de l’administration publique et de certains services afin d’améliorer leur efficacité à l’aide de solutions numériques dans le cadre d’une approche centrée sur l’utilisateur.

Le projet devrait s’achever, le 30 juin 2026. Il favorisera l’engagement des citoyens à travers le soutien à la mise en œuvre, ainsi que le suivi et l’évaluation. Il soutiendra la création d’une unité de mise en œuvre du projet (PIU) pour assurer la coordination globale du projet et le soutien à la mise en œuvre. La cinquième composante, relative à l’intervention d’urgence contingente, puisera dans les ressources de prêt non engagées. Le prêt au titre du projet auprès d’autres composantes du projet permettra de couvrir l’intervention d’urgence.

Lire aussi : Gabon : un financement massif de 234 milliards de FCFA pour relancer le barrage énergétique Kinguélé Aval