Ghana : La Chine finalise un projet de réhabilitation des établissements de formation professionnelle

0
821
formation-professionnelle
Le Ghana inaugure un projet de réhabilitation des établissements de formation professionnelle, soutenu par la Chine.

Le Ghana inaugure un projet de réhabilitation d’établissements de formation professionnelle. Le projet a été réalisé par la société chinoise AVIC International Holding Corporation. La modernisation de ces établissements contribuera au développement de l’enseignement professionnel dans le pays.

La Chine a finalisé la mise en œuvre d’un projet de réhabilitation des établissements de formation professionnelle au Ghana. Les travaux ont été réalisés par la société chinoise AVIC International Holding Corporation. Le projet inauguré, hier, à Kumasi permettra d’accélérer le développement de l’enseignement professionnel au Ghana.

Lire aussi : La Banque mondiale accordera 1 milliard $ au Ghana pour l’emploi et la croissance inclusive

Construction de centres de formation dans 15 établissements d’enseignement professionnel

L’initiative a été lancée depuis 2019. Les travaux comprenaient la construction d’un nouveau centre d’examen pour le ministère ghanéen de l’Éducation. Le projet a également permis de construire des centres de formation pour 15 établissements d’enseignement professionnel, rapporte French People Daily. En outre, AVIC International Holding Corporation a fourni 69 lots d’équipements de formation moderne à 23 écoles professionnelles. Ces équipements serviront pour la formation des enseignants et des apprenants du pays dans diverses spécialités. Il s’agit notamment du traitement des machines, des travaux électriques, de la soudure, de la réparation automobile et du génie civil.

Un projet qui accélérera l’industrialisation du Ghana

« À travers ce projet, les capacités et les compétences des travailleurs techniques du Ghana seront considérablement améliorées, ce qui soutiendra fortement le développement économique et social du Ghana », a déclaré l’ambassadeur de Chine au Ghana, Lu Kun. Les autorités ghanéennes considèrent la formation technique et professionnelle comme un catalyseur pour l’industrialisation du pays. Le développement de ce secteur créera des opportunités d’emplois décents pour la population, a déclaré le ministre ghanéen de l’Éducation, Yaw Osei Adutwum.

Lire aussi : Le Ghana débloque 1 milliard $ pour réorganiser l’enseignement et la formation techniques et professionnels