Ghana : la BAD soutient un projet de mini-réseaux et de comptage net de l’énergie solaire photovoltaïque

0
568
Marie-Laure Akin-Olugbade, directrice générale de la BAD pour l'Afrique de l'Ouest

Le Fonds africain de développement (FAD) accorde une subvention de 27,39 millions $ au Ghana. Ce montant sera investi dans les énergies renouvelables.

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé une subvention de 27,39 millions $ pour le Ghana. Le financement soutiendra le projet de mini-réseaux et de comptage net de l’énergie solaire photovoltaïque au Ghana.

Installer 35 mini-réseaux solaires 

Le projet prévoit de développer 35 mini-réseaux au Ghana. Il installera des systèmes solaires photovoltaïques autonomes dans 400 écoles. En outre, 200 unités seront installées dans des centres de santé. Le projet développera 100 unités dans des centres de services énergétiques communautaires dans la région du lac Volta. Le financement du FAD permettra le déploiement de 12 000 unités de systèmes solaires photovoltaïques en toiture pour les institutions publiques, les PME et certains ménages.

Lire aussi: Ghana : 2 milliards $ investis dans les énergies renouvelables ces dix dernières années

Le projet aura une production annuelle de 111 361 MWh et une capacité installée de 67,5 MW, informe la BAD. Cette initiative permettra de réduire près de 779 000 tonnes d’équivalent CO2 par an. Le projet contribuera à la création de 2 865 emplois pendant la phase de construction. 30 % de ces emplois seront destinés aux femmes et aux jeunes, indique la banque.

Aider le Ghana à atteindre ses objectifs énergétiques

Selon la directrice générale de la BAD pour l’Afrique de l’Ouest, Marie-Laure Akin-Olugbade, le financement de la banque est aligné sur le programme de développement du Ghana. Ce programme a pour objectif de promouvoir « les riches ressources en énergies renouvelables du pays pour une croissance économique durable, une amélioration de la vie sociale et une réduction des effets négatifs du changement climatique », a-t-elle déclaré. L’objectif du Ghana est de parvenir à un accès universel à l’électricité d’ici 2030. Le pays prévoit de porter à 10 % la part des énergies renouvelables dans son mix énergétique, a déclaré Daniel Schroth, directeur par intérim du département des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Lire aussi: Ghana : 75 millions $ de la BAD pour financer des projets d’infrastructure

Outre le soutien du FAD, le projet a reçu 28,49 millions $ de financement du Scaling Up Renewable Energy Program. Il s’agit d’un guichet de financement du Fonds d’investissement climatique. Le projet est également soutenu par le Secrétariat d’État suisse à l’économie à hauteur de 13,30 millions $. Le FAD est le bras financier concessionnel de la Banque africaine de développement.