fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

Ghana : Le gouvernement investit 166 millions $ pour fournir des services de télécommunications à 3 millions de personnes

À lire absolument

Le gouvernement ghanéen souhaite investir 166 millions $ pour améliorer la connectivité dans les zones rurales. Ce financement permettra d’installer des infrastructures de télécommunications capables de connecter 3 millions de personnes d’ici 2023.

Le Ghana prévoit de dépenser 166 millions $ pour fournir des services de télécommunications dans les zones rurales. Le projet annoncé par la ministre des communications et de la numérisation, Ursula Owusu-Ekuful, permettra de réduire la fracture numérique dans le pays.

Améliorer la connectivité dans 6 000 villages au Ghana

Le projet prévoit l’installation de 2 016 sites cellulaires. Ces infrastructures permettront de connecter 3 millions de personnes d’ici 2023, indique Ursula Owusu-Ekuful. La stratégie du gouvernement est de faciliter l’utilisation de toute technologie pour connecter plus de 6 000 villages dans le pays. « Nous avons mandaté et mettons en œuvre une politique d’itinérance nationale pour que tout utilisateur puisse accéder aux services à large bande et aux appels d’urgence dans nos communautés rurales, non desservies et mal desservies, quel que soit son fournisseur de services », a déclaré la ministre. Au terme de cette première phase, les autorités ghanéennes entendent investir le même montant pour lancer la deuxième phase du projet, informe le gouvernement.

LIRE AUSSI  La Guinée baisse le prix du gaz butane pour réduire l’utilisation du charbon de bois

Lire aussi : Ghana : la NCA approuve un projet de villes connectées à 300 millions $

Des projets en cours pour renforcer les compétences numériques

Outre l’amélioration de la connectivité, le gouvernement envisage d’investir dans le renforcement des compétences numériques. L’objectif est de donner aux citoyens les moyens de développer et d’utiliser des solutions numériques pour relever les défis sociaux et économiques. En effet, le Ghana prévoit d’investir environ 2,6 millions $ pour créer deux centres d’innovation qui formeront au moins 3 000 personnes d’ici 2024. La ministre a également annoncé le programme « Girls in ICT », qui permettra de former jusqu’à 5 000 filles dans cinq régions.

LIRE AUSSI  Covid-19 : le Ghana pourrait abriter un centre africain de production de vaccins

En outre, le pays a signé un accord avec SMART Africa Alliance, à travers Smart Africa digital Academy. Ce partenariat permettra de former environ 22 000 personnes d’ici 2023. « L’administration du Fonds pour l’accès et le service universels du Ghana gère plus de 220 centres communautaires de TIC (CIC) dans les communautés rurales », a indiqué le gouvernement. Ces centres disposent d’un programme de renforcement des capacités, de formation et de services consultatifs. Selon Owusu-Ekuful, ces CIC ont la capacité de former 105 600 personnes par an. L’ambition du gouvernement est de travailler avec des partenaires pour former au moins 200 000 personnes d’ici 2024.

Lire aussi : La Banque mondiale alloue 200 millions $ au projet d’accélération numérique du Ghana

À la une