Ghana : l’IFC envisage un investissement de 100 millions USD dans une centrale solaire de 150 MW

0
251
Illustration Centrale solaire
Scatec conclut le financement de la première phase de la centrale solaire photovoltaïque de Mmadinare au Botswana.

L’International Finance Corporation (IFC), bras financier du secteur privé de la Banque mondiale, compte prêter 100 millions USD à Solar for Industries Limited (SFI), filiale de LMI Holdings. Cette injection de fonds permettrait la construction d’une centrale solaire de 150 MW près d’Accra, visant à alimenter les zones industrielles de Tema et Dawa au Ghana.

L’IFC pourrait débloquer ces fonds lors de sa réunion du 22 décembre, selon des sources internes. Le projet, d’un coût total de 140 millions USD, prévoit une période de construction pouvant atteindre 5 ans. Une fois opérationnelle, la centrale devrait non seulement renforcer l’approvisionnement électrique, mais également réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Lire aussi : G8 va installer une centrale solaire flottante de 65 MW au Ghana

Satisfaire les besoins énergétiques des secteurs commerciaux

Selon le dossier de présentation de l’IFC, ce projet vise à démontrer la viabilité de satisfaire les besoins énergétiques des secteurs commerciaux et industriels au Ghana. Cela sera possible grâce à l’énergie solaire. Il s’agira d’une contribution essentielle à la création d’un secteur énergétique compétitif. De plus, la centrale pourrait améliorer la productivité des zones industrielles en fournissant une électricité fiable et verte.

Lire aussi : Ghana : La BAD lance un projet de recherche sur le classement et la certification de la qualité des céréales

Renforcer la compétitivité des industries ghanéennes

Outre le financement, l’IFC offrira son expertise technique et environnementale à SFI pour optimiser les performances de la centrale. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie de l’IFC visant à soutenir des projets énergétiques durables, renforçant ainsi la compétitivité des industries ghanéennes.

Cet investissement potentiel souligne l’engagement croissant en faveur des énergies renouvelables dans la région, tout en stimulant le développement économique local. L’IFC, en tant que catalyseur financier, pourrait jouer un rôle clé dans la transition énergétique du Ghana.

Lire aussi : Ghana : mise en service d’un projet d’énergie solaire de 13 MW à Kaleo

Lire aussi : Ghana : gel des salaires pour les fonctionnaires publics sans carte d’identification à partir de…

Lire aussi : IFC mobilise des fonds pour des infrastructures durables en Afrique et en Asie