Ghana : Le gouvernement met en service une usine d’assemblage de véhicules

0
469
Une usine d'assemblage de véhicules
Le Ghana a mis en service l'usine d'assemblage de Rana Motors, capable de produire 30 000 véhicules KIA par an.

Le Ghana a mis en service l’usine d’assemblage de Rana Motors à Amasaman, Accra. Cette unité d’assemblage locale pour la production de véhicules KIA approvisionnera le marché ghanéen et celui de l’Afrique de l’Ouest.

Le président ghanéen Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a inauguré mardi une usine d’assemblage locale pour la production de véhicules KIA. La production de l’usine est destinée au marché local et à celui de l’Afrique de l’Ouest. La nouvelle usine est mise en place par Rana Motors. Selon le président ghanéen, cet investissement de Rana Motors est un signe du soutien du secteur privé au programme d’industrialisation du gouvernement.

Lire aussi : Nissan inaugure une usine d’assemblage au Ghana

L’usine produira 30 000 véhicules par an

La nouvelle usine a une capacité de production d’environ 30 000 véhicules par an. Elle portera la capacité totale des usines d’assemblage établies dans le pays par diverses entreprises automobiles à 100 000 véhicules par an, rapporte Graphic Online. Son installation a généré 250 emplois directs pour les jeunes. L’usine devrait également créer 300 emplois indirects supplémentaires afin de contribuer au développement de la chaîne de valeur de l’assemblage automobile local.

Mesures destinées à faciliter l’accès aux véhicules assemblés localement

Le gouvernement ghanéen prévoit d’introduire un programme de financement de véhicules basé sur les actifs afin de stimuler la demande de véhicules assemblés localement. L’objectif est de permettre aux Ghanéens d’acheter des véhicules dans le cadre du programme de développement de l’industrie automobile du Ghana. En outre, le gouvernement prévoit d’étendre le marché des véhicules assemblés localement aux niveaux régional et continental. Le gouvernement a également suspendu la TVA sur la vente de véhicules assemblés localement. L’objectif est de rendre les véhicules assemblés localement abordables.

Lire aussi : Metro Africa Xpress lèvera 100 millions $ pour déployer des véhicules électriques en Afrique