La RDC a amélioré la transparence de son secteur extractif, mais doit mieux faire (ITIE)

0
476
ITIE-RDC
En deux ans, le gouvernement congolais a divulgué près de 200 accords signés avec des entreprises étrangères dans le secteur extractif.

Les autorités congolaises ont publié près de 200 accords signés avec les entreprises étrangères dans le secteur extractif. Elles ont ainsi réussi à améliorer leur notation chez l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). Il reste néanmoins des contrats miniers qu’elles doivent rendre publics pour satisfaire à toutes les exigences de l’organisation.

La République démocratique du Congo (RDC) a progressé dans l’amélioration de la transparence de son secteur extractif selon l’ITIE. Le gouvernement a publié près de 200 contrats et documents signés avec des entreprises chinoises pour l’exploitation des ressources congolaises. Les accords divulgués comprennent des dossiers relatifs au partenariat minier entre la RDC et l’homme d’affaires israélien, Dan Gertler. 


Lire aussi : Corruption : La RDC bientôt inscrite sur la liste grise du GAFI ?

« La RDC s’est fortement distinguée » en matière de transparence dans les industries extractives, a déclaré à Reuters, Jean-Jacques Kayembe, coordinateur national de l’ITIE. Il reste cependant des efforts à fournir pour satisfaire aux exigences de l’organisation. Le dernier contrat signé avec Dan Gertler sur le transfert des actifs ne figure pas parmi les documents qui ont été publiés par le gouvernement. L’ITIE demande à ce qu’il soit divulgué au même titre que les autres accords. Une réunion du Comité exécutif de l’ITIE se réunira pour discuter du sujet le 27 octobre prochain. 

L’organisation exige également qu’un registre des bénéficiaires effectifs des projets miniers soit disponible et qu’un fonds minier soit créé. Elle réclame par ailleurs que la lumière soit faite sur les paiements infranationaux des redevances minières. Pour rappel, l’ITIE est une organisation internationale ayant pour but d’améliorer la gouvernance publique dans les industries extractives. 

Lire aussi : La vente de blocs d’exploration pétrolière en RDC menace les puits de carbone
Fidèle DJIMADJA