fbpx
26.3 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

Ghana : Plus de 740 millions $ investis dans l’accès à l’eau potable

À lire absolument

Le Ghana intensifie ses efforts pour fournir de l’eau potable à tous. Le pays a déjà investi plus de 740 millions $ dans plusieurs projets d’eau potable en milieu rural et urbain.

Le vice-président du Ghana, le Dr Mahamudu Bawumia, a annoncé un investissement de 740 millions $ dans plusieurs projets d’approvisionnement en eau à travers le pays. Le gouvernement a débloqué ces fonds dans le cadre d’une politique nommée « eau pour tous », rapporte Esi Africa. Le vice-président du Ghana a fait cette annonce lors de la mise en service d’un projet d’approvisionnement en eau dans la ville de Tuna, lundi.

Lire aussi: Les États-Unis financent un projet hydraulique à 45,5 millions $ dans le nord du Ghana

Le Ghana en bonne voie pour atteindre l’ODD 6

« Le gouvernement de Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a mis en place une politique d’eau pour tous. Cette politique de l’eau pour tous a donné lieu à un programme d’investissement d’environ 740 millions $ en termes d’investissements dans des systèmes d’eau dans diverses villes et communautés », a déclaré le Dr Mahamudu Bawumia. Cet investissement dans le secteur de l’eau a permis au Ghana d’augmenter le nombre de personnes ayant accès à l’eau potable dans le pays. Le projet s’inscrit dans le cadre de l’Objectif de développement durable 6 (ODD 6) des Nations unies. Cet objectif prévoit l’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour tous.

87% des Ghanéens ont désormais accès à l’eau potable

Selon le vice-président, l’approvisionnement en eau potable des habitants des zones rurales et urbaines a permis de réduire les maladies liées à l’assainissement, comme le choléra. En effet, le Ghana n’a enregistré aucun cas de choléra au cours des cinq dernières années. Grâce à ces investissements, le gouvernement a porté l’accès à l’eau à 87 %. Soit 96 % dans les zones urbaines et de 74 % dans les zones rurales.

Lire aussi: Ghana : les tarifs de l’électricité et de l’eau seront revus à la hausse en septembre

À la une