Côte d’Ivoire : Près de 406 enseignants chercheurs recrutés par an depuis 2011

0
453
Universitaires
Des enseignants du Supérieur en toges.

L’État ivoirien a entrepris plusieurs actions dans le domaine de l’enseignement supérieur ces dernières années. Depuis 2011, le gouvernement a recruté 406 enseignants-chercheurs par an. Ces recrutements représentent une masse salariale de plus de 6,9 millions $.

Le gouvernement ivoirien a recruté 4 870 enseignants-chercheurs depuis 2011, soit un recrutement de 406 enseignants-chercheurs par an. L’information a été donnée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, jeudi dernier. Selon un communiqué du gouvernement ivoirien, le recrutement annuel de 406 enseignants-chercheurs représente une masse salariale de plus de 6,9 millions $.

Réhabilitation des universités publiques

Selon Adama Diawara, le gouvernement ivoirien a recruté 651 enseignants-chercheurs en 2022, contre 606 en 2021. Outres ces recrutements, le ministre a annoncé les efforts de l’État en matière de modernisation des universités publiques. En effet, le gouvernement a réhabilité toutes les universités publiques du pays, notamment celles de Cocody, Abobo-Adjamé et Bouaké. Les autorités ont également ouvert les universités de Man, San Pedro et l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire.

En outre, le ministère en charge de l’enseignement supérieur a augmenté la capacité d’accueil des universités publiques. Le gouvernement a construit des amphithéâtres, des salles de classe et équipé des laboratoires. Les travaux réalisés comprennent également la rénovation et la construction de résidences universitaires à Korhogo et Daloa avec 1 200 lits. L’État a aussi construit des restaurants à Daloa et à San Pedro.

Lire aussi : La Côte d’Ivoire construit un centre de formation aux métiers des énergies renouvelables

Aide aux étudiants démunis

Sur le plan social, le gouvernement a pris en charge les tickets de restaurant et le logement de certains étudiants démunis. « Pour mettre fin au phénomène des étudiants squatteurs, 103 étudiants de l’université d’Abobo-Adjamé sur 113 ont été logés à la cité de Williamsville et 20 sur 300 de l’université de Cocody ont été récemment logés dans les cités de Port-Bouët 1 et 2 », a indiqué Adama Diawara.

Malgré ces réalisations, des défis demeurent dans le secteur de l’enseignement supérieur. Le gouvernement entend investir davantage dans les infrastructures et entreprendre des réformes du système. En 2023, le gouvernement ivoirien prévoit de lancer l’université de Bondoukou et de construire les universités d’Adiaké, Odienné, Dabou, Daoukro et Abengourou. 

Lire aussi : Côte d’Ivoire : Le gouvernement a construit 43 collèges et distribué 5 millions de kits scolaires en 2022