Somalie : les militants d’Al-Shabaab ciblent des infrastructures de télécommunications

0
580
Destruction de télécoms
Le groupe militant somalien Al-Shabaab cible désormais les infrastructures de télécommunications dans le but de déconcerter les forces militaires.

La société de télécommunications Hormuud a déclaré que son infrastructure à Galmuduug, dans le centre de la Somalie, a été détruite par des militants d’Al-Shabaab. Cette tentative aurait pour but de limiter la communication et la coordination des forces de l’ordre contre le groupe terroriste.

Le groupe militant somalien Al-Shabaab ciblerait désormais les infrastructures de télécommunications dans le but de déconcerter les forces militaires. La plus grande entreprise de télécommunications du pays, Hormuud, a déclaré que son infrastructure à Galmuduug, a été attaquée par les rebelles.

L’attaque, survenue lundi, a été déclenchée par un véhicule piégé. Celui-ci a infligé des dégâts considérables au centre de télécommunications et au pylône. La chute du mât a mis à l’arrêt des services de communication cruciaux, a annoncé l’entreprise sur sa page Twitter.

« C’est avec une grande tristesse que nous informons nos clients qu’une attaque a détruit aujourd’hui notre site à Qaayib, un village de la région de Galgudud. Près de 14 000 personnes ont perdu l’accès aux services de l’entreprise, y compris EVC Plus, la seule méthode de paiement dans la région », a indiqué Hormuud.

L’estimation des dégâts n’a pas été dévoilée par la société. Toutefois, elle a déclaré qu’elle reconstruirait les infrastructures détruites et rétablirait les services interrompus.

Lire aussi: 20 Somaliens dont deux dirigeants décèdent dans des attaques terroristes

Une situation momentanément sous contrôle dans la région du Qaayib

L’armée somalienne et les responsables de l’État de Galmudug ont confirmé que les militants ont utilisé un camion piégé. Ils ont également précisé que les troupes ont vaincu les militants qui ont attaqué la base de Qaayib.

Selon Ahmed Shire Falagle, ministre de l’Information de l’État de Galmudug, les combattants d’Al-Shabaab avaient perdu la colonie de Qaayib à la fin de septembre et voulaient la reprendre. Les forces de l’ordre affirment avoir tué une vingtaine de militants d’Al-Shabaab dans l’attaque de lundi. « Nos forces ont repoussé les attaquants avec de lourdes pertes », a déclaré Ahmed Shire Falagle.

Depuis septembre, l’armée nationale somalienne et les justiciers volontaires coordonnent des combats contre Al-Shabaab, les mettant en déroute dans des villages qu’ils contrôlaient depuis des années dans les régions centrales de la Somalie. Ces opérations ont reçu le soutien public du Président Hassan Sheikh Mohamud, qui a récemment qualifié Al-Shabaab de bande de criminels « sans morale ».

La politique de la terre brûlée

Les militants d’Al-Shabaab ont recours depuis quelques mois à la politique de la terre brûlée. À mesure qu’ils sont poursuivis par les forces armées, ils mènent des attentats à la bombe dans les axes urbains. La semaine dernière, une double explosion à Mogadiscio a tué plus de 100 personnes et en a blessé 300 autres.

Par le passé, Al-Shabaab a d’abord ciblé les infrastructures de communication où opéraient les forces de la Mission de transition de l’Union africaine. Les militants ont également détruit des infrastructures cruciales de la société de télécommunications kényane Safaricom dans le but de limiter la communication entre les autorités et les civils du côté kényan, près de la frontière avec la Somalie.

Lire aussi: Somalie : Plus de 100 morts dans une double attaque ciblant le ministère de l’Éducation