Guinée Equatoriale : la BDEAC débloque 150,8 millions $ pour financer la route Akurenam-Minang

0
845
Fortunato-Ofa Mbo Nchama, Président de la BDEAC (gauche) et Valentin Ela Maye, ministre équato-guinéen des Finances (droite)

La Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) veut financer la construction d’une route d’intégration régionale en Guinée équatoriale. La Banque a signé hier une convention de financement de 150,8 millions $ avec le gouvernement équato-guinéen pour la réalisation du projet.

La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) accorde à la Guinée équatoriale un financement de 150,8 millions $. Ce financement servira à la réalisation du projet de construction de 111 km de route entre Akurenam et Minang, sur le corridor Nsok-Akurenam-Minang. Un accord de financement a été signé hier entre les deux parties.

Lire aussi :

Faciliter les échanges commerciaux avec le Gabon

Le projet permettra de relier la République de Guinée Equatoriale à la République du Gabon, précise la BDEAC. Il prévoit les travaux de terrassement, de bitumage de la route, de drainage et de signalisation verticale et horizontale. L’initiative consistera également à faire des aménagements connexes pour amplifier ses impacts socio-économiques, précise la BDEAC.

Dans un communiqué de presse, la banque indique que la construction de cette route permettra de désenclaver la zone directement concernée par le projet. L’appui de la BDEAC permettra de promouvoir les activités commerciales dans la zone du projet. Il permettra de réduire le coût du transport des personnes et des marchandises. De plus, le projet permettra d’améliorer les conditions sanitaires de la population en facilitant les évacuations sanitaires. Au niveau régional, le projet permettra d’accroître les échanges commerciaux avec le Gabon.

Un projet qui concrétise l’ambition de la BDEAC en matière d’intégration sous régionale

Le projet fait partie de la stratégie de la BDEAC de soutenir l’accélération de la mise en œuvre de projets intégrateurs, précise le communiqué. L’objectif est de renforcer le commerce intra-communautaire.

Lire aussi : Afrique Centrale : la BDEAC débloque plus de 327 millions $ pour financer des projets d’infrastructures

Selon le président de la Banque, Fortunato-Ofa Mbo Nchama, « cette route s’inscrit dans le cadre des 06 projets intégrateurs pour lesquels la Banque s’était engagée au cours de la table-ronde de novembre 2020 à Paris à apporter un financement global de FCFA 526 millions $ en faveur de l’intégration économique et physique de la sous-région ».

Le projet fait partie des 11 projets intégrateurs prioritaires du Programme économique régional (PER) de la CEMAC, selon la BDEAC.