Sierra Leone : l’IFC et le GAFSP injectent 5 millions $ dans Kings Beverages pour stimuler l’agro-industrie

0
843
Culture-riz-sierra-leone
L’IFC et le GAFSP ont annoncé un investissement de 5 millions $ dans Kings Beverages, société de production de jus de fruits.

En Sierra Leone, la Société financière internationale (IFC) et le Programme mondial pour l’agriculture, l’alimentation et la sécurité (GAFSP) investiront dans Kings Beverages pour stimuler l’agro-industrie locale.

L’IFC et le GAFSP ont annoncé un investissement de 5 millions $ dans le producteur sierra-léonais de jus de fruits, Kings Beverages. Cet investissement aidera l’entreprise à stimuler la production, créer des emplois et accroitre son approvisionnement auprès des agriculteurs locaux.

L’enveloppe est composée d’une subvention de 2,5 millions $ de l’IFC et de 2,5 millions $ du GAFSP. Une partie du financement permettra à Kings d’achever la construction de son usine à Freetown. L’entreprise prévoit également d’introduire une nouvelle gamme de jus de fruits et d’augmenter le nombre de ses employés d’au moins 250. Elle vise, par ailleurs, à augmenter ses sources d’approvisionnement de 40 à 150 producteurs, d’ici 2025. Cette expansion devrait créer près de 2 600 emplois directs et indirects le long de la chaîne de valeur agricole en Sierra Leone. 

Lire aussi : La BAD annonce la construction de zones spéciales de transformation agro-industrielle au Nigeria

Renforcement des capacités de Kings Beverages

« L’investissement d’IFC nous offre le financement à long terme dont nous avons besoin pour renforcer notre capacité à servir le marché intérieur et à développer une chaîne d’approvisionnement solide pour une entreprise durable », a déclaré Kishore Kumar Parwani, PDG de Kings Beverages.

Selon l’IFC, l’agro-industrie représente l’un des secteurs clés en Sierra Leone. Ce secteur emploie près de 60 % de la main-d’œuvre du pays et apporte une contribution significative au Produit intérieur brut (PIB).

Lire aussi : L’ABC Fund a obtenu 5 millions $ pour soutenir les PME agroalimentaires des pays pauvres