Kenya Airways restructurera sa dette après l’échec du projet de nationalisation

0
680
Un avion de la compagnie Kenya Airways au sol

La compagnie aérienne Kenya Airways Plc a opté pour la restructuration de son endettement. Les plans de nationalisation proposés par le gouvernement kenyan n’ont pas abouti. 

Kenya Airways s’est tourné vers des conseillers financiers chez Seabury Consulting pour évaluer les options de restructuration de sa dette. D’après Bloomberg , le gouvernement kényan détient une part d’action de 48,9 % au sein de la compagnie aérienne. 

Depuis quelques années, l’entreprise accumule les dettes. Elle fait également face à une baisse des demandes de passagers, renforcée par la crise sanitaire liée au Covid-19. 

Lire aussi : Kenya : la SFI soutiendra le secteur privé dans les secteurs du logement et pharmaceutiques

Les responsables de la compagnie ont accepté que le gouvernement prenne le contrôle de la société afin de la nationaliser. La dette de la compagnie s’élevait à 92,5 milliards de shillings (847 millions de dollars), fin 2020. Mais après des séries de pourparlers, le gouvernement kényan avait fini par abandonner cette option. 

1 milliard $ pour réussir le plan de restructuration

Face à la détérioration de sa situation financière, la compagnie aérienne a suspendu sept liaisons en 2020 dans le but de préserver ses liquidités.

Lire aussi : Le Kenya a levé l’interdiction des vols en provenance de Dubaï

La restructuration de la compagnie aérienne coûterait environ 1 milliard $. Selon le Fonds monétaire international (FMI), le trésor public kényan a déjà garanti 750 millions $ à ce sujet. Le gouvernement a réservé 26,6 milliards de shillings (plus de 230 millions $) pour aider Kenya Airways et d’autres entreprises publiques dans le budget supplémentaire de cette l’année.