Kenya : la SFI soutiendra le secteur privé dans les secteurs du logement et pharmaceutiques

0
593
Makhtar Diop, directeur général de SFI (à gauche) et Uhuru Kenyatta, Président kényan (à droite), State House.

La Société financière internationale prévoit d’accompagner le secteur privé kényan dans les secteurs du logement et pharmaceutiques. Le président kenyan, Uhuru Kenyatta a sollicité l’institution pour l’aider à stimuler la croissance économique du pays.

Le Kenya a sollicité la Société financière internationale (SFI) pour soutenir le secteur privé du pays. Le partenariat permettra à l’institution d’investir dans les secteurs du logement et pharmaceutiques. L’objectif est de stimuler la croissance économique du pays.

Contribuer à la réalisation des quatre objectifs clés du gouvernement

Selon le président Uhuru Kenyatta, la SFI pourrait contribuer à faire du Kenya un centre d’investissement lucratif. Cette branche de la Banque mondiale aidera à mettre en œuvre le programme des quatre grands objectifs du gouvernement. Ce programme comprend la sécurité alimentaire, le logement abordable, la fabrication et les soins de santé abordables. « Le Kenya a le potentiel pour accélérer sa croissance économique et je suis convaincu qu’avec votre partenariat, nous pourrons atteindre cet objectif », a déclaré le président Uhuru Kenyatta.

Lire aussi : Kenya : Equity Group Foundation a investi 496 millions $ dans des projets d’impact social

Dans le cadre de ce partenariat, la SFI envisage d’organiser des rencontres avec les parties prenantes des secteurs pharmaceutiques et du logement, a déclaré Makhtar Diop, directeur général de la SFI. Cela permettra à l’institution de travailler avec les entreprises de ces secteurs. L’objectif est de garantir la fourniture de soins de santé et de logements abordables.

Développer un projet de fabrication de vaccins anti-Covid-19

En outre, le Kenya prévoit de travailler avec la SFI sur le projet de fabrication du vaccin Covid-19. Le pays pourra à travers ce projet résoudre les problèmes d’approvisionnement en vaccin. Ces problèmes entravent la vaccination de masse, rapporte Business Daily Africa.

Lire aussi: Le Kenya produira localement des vaccins contre la Covid-19 dès 2022

Pour ces initiatives, la SFI fournira un financement inclusif. Cela permettra de stimuler la reprise par le développement des marchés de capitaux. L’institution apportera également un soutien financier au secteur privé pour des projets d’adaptation et d’atténuation du changement climatique. « Nous sommes impatients de travailler plus étroitement avec le secteur privé kényan, qui est déjà dynamique, et de lui permettre de contribuer de manière plus significative à la réalisation des objectifs de développement du pays ainsi que de promouvoir le commerce intra-africain », a déclaré Makhtar Diop.