Kenya : l’AGF s’associe à Absa Bank pour offrir des prêts aux PME

0
686
Accord signé entre Jeremy Awori, Directeur général de Absa Bank Kenya (gauche) et Jules Ngankam, PDG du AGF (droite)

L’AGF et Absa Bank vont mettre en place un fonds de 11 millions $ en faveur des entreprises kényanes. Objectif, atténuer les difficultés d’accès au crédit pour les petits entrepreneurs.

L’African Guarantee Fund (AGF) vient de conclure un accord avec la filiale kényane d’Absa Bank. Cet accord permettra de mettre à la disposition des petites et moyennes entreprises (PME) kényanes, un montant de 11 millions $. Les fonds serviront à l’octroi de prêts pour aider les petites entreprises à étendre leurs activités.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : l’AGF et Fin Elle signent un partenariat en faveur des femmes entrepreneures

Selon l’AGF, la priorité sera accordée aux entreprises avec des programmes axés sur les femmes et l’environnement. Celles-ci pourront bénéficier d’une couverture allant à 75 % du financement nécessaire.

Plusieurs autres secteurs d’activité pourront en bénéficier

Les entreprises qui n’opèrent pas dans ces secteurs recevront, quant à elles, jusqu’à 50 % des fonds nécessaires.

« Le Kenya abrite certaines des PME les plus robustes de la sous-région. Elles jouent un rôle essentiel dans la croissance et le développement économique du pays. Nous sommes donc ravis de mettre en œuvre ce partenariat. Nous pensons que l’autonomisation des PME et des start-ups améliore les moyens de subsistance des communautés où nous opérons », a déclaré Jeremy Awori, directeur général d’Absa Bank Kenya.

Lire aussi : Family Bank débloque 53 millions $ pour soutenir les entreprises agroalimentaires au Kenya

A noter que l’AGF soutiendra également l’initiative « Let’s Unite to See Her Empowered (SHE) » d’Absa Bank Kenya. Elle vise à atteindre 600 entreprises dirigées par des femmes, au cours des 12 prochains mois.