Kenya : l’EAIF soutient un projet solaire de 40MW avec un prêt de 35 millions $

0
595
La réalisation de ce parc solaire permettra d’améliorer l’accès à l’énergie pour les milliers de personnes.

Le Fonds d’infrastructure pour l’Afrique émergente (EAIF) a accordé un prêt de 35 millions $ au Kenya. Les fonds seront investis dans la construction d’un parc solaire de 40 MW.

Le Fonds d’infrastructure pour l’Afrique émergente (EAIF), a annoncé avoir prêté 35 millions $ au Kenya pour le secteur énergétique. EAIF est membre du Groupe de développement des infrastructures privées (PIDG). Ce prêt soutiendra la construction d’un parc solaire de 40 MW dans le pays.

87 millions $ nécessaires à la réalisation du projet

Les 35 millions $ financeront le projet photovoltaïque de Kesses. La centrale est déjà en cours de construction. Elle est installée près de la ville d’Eldoret, dans la région de la vallée du Rift au Kenya. Ce projet appartient à Alten Kenya Solarfarms BV. C’est la branche locale du producteur d’électricité indépendant Alten Energias Renovables Group.

Lire aussi: Africa50 et POWERGRID signent un accord pour développer un projet de transport d’énergie au Kenya

La centrale solaire de Kesses nécessitera un investissement total de 87 millions $. La Standard Bank prévoit d’accorder un prêt de 41 millions $ au projet. L’électricité produite par la centrale solaire sera vendue dans le cadre d’un contrat d’achat d’électricité (CAE) de 20 ans. Cet accord a été signé avec la compagnie nationale Kenya Power and Lighting Company (KPLC).

Les avantages du projet

Selon l’EAIF, la réalisation du projet permettra d’améliorer l’accès à l’énergie pour les milliers de personnes. La centrale « présente de multiples avantages pour le développement économique du Kenya. Elle jouera également un rôle important dans la lutte contre le changement climatique et dans le renforcement de la capacité du Kenya à se remettre du Covid-19 », a déclaré Sine Zulu. Il est spécialiste des investissements chez Ninety One, gestionnaire des investissements de l’EAIF. Ce projet créera près de 400 emplois durant la phase de construction et 15 emplois permanents durant la phase d’exploitation.

Lire aussi : Kenya : la Haute Cour a autorisé Gitson Energy à poursuivre son projet d’énergie éolienne de 300 MW

Le Kenya est le 9e pays africain où l’EAIF a soutenu des projets d’énergie renouvelable ces dernières années. Le Fonds avait déjà soutenu des projets d’énergie renouvelable au Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Mali, Mozambique, Rwanda, Tanzanie et Ouganda