Kenya : le personnel des impôts sera équipé de caméras pour lutter contre la corruption

0
555
Caméra-corporelle
L’Autorité fiscale du Kenya (KRA) a annoncé que ses employés seront bientôt équipés de caméras corporelles.

Au Kenya, les agents des impôts et de la douane seront bientôt munis de caméras pour prévenir les actes de corruption.

L’Autorité fiscale du Kenya (KRA) a annoncé que ses employés seront bientôt équipés de caméras corporelles. Cette démarche s’inscrit dans le cadre des efforts menés par le gouvernement pour éradiquer la corruption dans le pays est-africain.

Selon le Business Daily, les caméras corporelles seront utilisées par les agents du service des impôts intérieurs et du contrôle des douanes et des frontières. « Très bientôt, nous veillerons à ce que nos agents d’application de la loi disposent de caméras portées sur le corps, afin que toute action qu’ils entreprennent soit enregistrée », a déclaré le commissaire général de la KRA, Githii Mburu.

Lire aussi : Le président du Malawi licencie tout son cabinet suite à des allégations de corruption

Certains membres du personnel de la KRA ont été accusés d’avoir aidé des commerçants à dédouaner frauduleusement des marchandises et à modifier des déclarations de revenus. Ces malversations leur ont permis d’accumuler des actifs d’une valeur estimée à plusieurs millions de shillings, notamment des biens immobiliers et des voitures luxueuses. En 2019, la KRA a licencié des dizaines de travailleurs pour évasion fiscale après les avoir placés sur écoute pendant quatre mois.

À noter que l’utilisation de caméras commencera dans des endroits de grande valeur comme les points frontaliers, le port de Mombasa, le dépôt intérieur de conteneurs et l’aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA).

Lire aussi : La lutte contre la corruption au Nigeria a permis de récupérer 750 millions de dollars